Les mystères de la Labradorite

En dehors des pierres liées aux différents mois de l’année, Il y a évidemment d’innombrables autres pierres, toutes aussi intéressantes et utiles. Leurs couleurs sont immensément variées, de même que leurs champs d’action…

Après la fluorite, je vous présente aujourd’hui une autre de mes pierres fétiches, une de celles qui ne me quittent jamais, où que j’aille. Principalement connue en tant que pierre de protection, elle a bien sûr d’autres cordes à son arc. Voici les mystères de la labradorite !

Montage de deux images montrant les deux faces d’une labradorite polie, en forme de galet. La pierre est verte, avec quelques reflets doré et bleu à gauche, et doré à droite, ainsi que quelques traces noires.
Labradorite en galet – par ©La Tanière de Mélusine
Avertissement : la lithothérapie ne peut remplacer un suivi médical ou psychologique professionnel. C'est une aide palliative, un soutien, mais en aucun cas un médicament ni un traitement miracle. De plus, les énergies des pierres sont subtiles et leur efficacité dépendant de notre propre énergie, les résultats ne peuvent être garantis ni égaux d'une personne à l'autre. Cette démarche doit être effectuée en toute conscience des limites de la lithothérapie et de nos propres limites.

Carte d’identité de la Labradorite

Composition chimique : Aluminosilicate de sodium et calcium, de formule (Na,Ca)(Al,Si)4O8, avec des traces de Fe, K et H2O

Catégorie : silicates (tectosilicates), famille des Feldspaths (Feldspath Plagioclase)

Dureté : 6-6,5

Densité : 2,68-2,72

Système cristallin : triclinique

Formation : magmatique, plus rarement métamorphique

Couleur du trait : blanc

Gisements / provenance : Australie, Brésil, Canada, Chine, États-Unis, Finlande, France, Groënland, Inde, Italie, Madagascar, Mexique, Myanmar (Birmanie), Norvège, Russie, Sri Lanka, Ukraine

Couleur : principalement gris foncé à noir, avec des reflets bleu, bleu-vert, doré, rose

Signes du zodiaque : Gémeaux, Cancer, Lion, Scorpion, Sagittaire, Poissons

Numérologie : 6 & 7

Planète / astre : Neptune, Pluton, Uranus, Jupiter

Élément : Eau & Air

Centres énergétiques (chakras) : Troisième Œil, Couronne, Cœur, Gorge.

Origine & formation de la Labradorite

La labradorite est d’origine magmatique et se forme dans les couches supérieures de la croûte terrestre. Elles est composées de deux différents types de cristallisations jumelées : de 30 à 50% d’albite (silicate d’aluminium riche en sodium) et de 50 à 70% d’anorthite (silicate d’aluminium riche en calcium). C’est la teneur en anorthite qui détermine les couleurs de la pierre. Cette composition spécifique est due à un changement des conditions de température et de pression, bien différentes de ce qu’elles étaient lors de la formation originale, pendant la croissance de la pierre. Les cristaux sont rares, allongés et tabulaires, et on trouve le plus souvent la labradorite en agrégat granulaire, massif et clivé, avec macles polysynthétiques très fréquentes.

La labradorite est renommée pour ses jeux de couleurs et de reflets (principalement bleu et vert, mais certaines vont sur tout le spectre visible) causés par des lamelles de feldspath juxtaposées qui créent des interférences, qu’on appelle l’effet Schiller ou adularescence, et qui a donné, pour ce qui concerne la labradorite, le terme labradorescence (qui est jugé incorrect). La labradorite de Finlande, aussi appelée spectrolite, est très réputée et donc très recherchée pour sa couleur particulière (des tons bleus profonds) et ses reflets intenses. Il existe aussi des labradorites jaune pâle (issues des gisements d’Amérique du Nord) généralement dépourvues d’effet d’optique et relativement transparentes, et des labradorite rouge tirant sur l’ambre (gisements de Madagascar). 

Le phénomène d’iridescence de la labradorite se produit tout autant en surface que dans la masse, mais il est mis en évidence et renforcé par un travail de polissage.

Un peu d’histoire

La labradorite a été « découverte » (officiellement) en 1770 sur l’île de Paul, près du village de nain, au canada, dans la région du Labrador, d’où la pierre tire donc son nom (donné par le géologue Forster en 1780). Les population autochtones (innus – Montagnais-Naskapis – et inuits) croyaient que la labradorite était une pierre de feu issue des aurores boréales (la pierre était congelée au point culminant avant de retomber au sol). Une des légendes locales raconte cependant que les aurores boréales seraient apparues pour la première fois après qu’un guerrier inuit ait frappé avec sa lance dans une labradorite… Toujours est-il que selon les autochtones, la labradorite contiendrait les rayons d’une aurore boréale, ainsi que l’âme des ancêtres.

Vendue sous le nom de spectrolite, la labradorite à connu bien d’autres appellations : « pierre de lune arc-en-ciel », mais aussi carnatite, mauilite, silicite, spectrolite, radauite ou encore hafnefjordite… On a aussi connu la labradorite sous les noms Œil de Bœuf (si rouge sombre), Œil de Lynx (si verte), Pierre de Labrador, ou encore Pierre de Lune noire. 

Très populaire, la labradorite est souvent utilisée pour des décorations ou ornements dans les édifices, et aujourd’hui, elle est très prisée dans la bijouterie, pour la beauté de ses reflets. La taille la plus fréquente pour la labradorite est le cabochon. 

Morceau de labradorite polie, noire avec de grands reflets majoritairement rose et doré.
Labradorite rare et polie, Madagascar – par Awiejekeal

Propriétés de la Labradorite

Reconnue pour sa qualité de pierre de protection, la labradorite doit ses propriétés énergétiques à sa formation très particulière et bien évidemment à son jeu de lumières et de reflets. Véritable bouclier, la labradorite fait partie du groupe de pierres qui absorbent les énergies néfastes.

C’est également une pierre de transformation, qui prépare et accompagne à la fois le corps et l’âme au processus d’ascension.

Et par ces deux rôles, la labradorite en acquiert un troisième : celui de la guérison. Son aide et précieuse pour ses vertus régénératrices, à la fois sur le physique et le mental, notamment après des périodes d’épuisement.

Sur le plan physique

En tant que pierre de guérison et de protection, la labradorite aide à soutenir les yeux, le cerveau, la gorge (et donc la voix), les voies respiratoires, le cœur (et la circulation sanguine), le dos, le métabolisme, l’ossature en général et la moelle épinière en particulier, les nerfs, les hormones, la digestion.

Plus globalement, la labradorite renforce le système immunitaire, et là aussi son rôle de bouclier va agir pour éloigner ce qui perturbe l’harmonie du corps. Son aide sera donc précieuse lors d’une convalescence, ou pour passer l’hiver sans trop de soucis. Elle aide également à avoir un bon sommeil réparateur et à surmonter les périodes de fatigue.

Sur le plan psychique

C’est sur ce plan que la labradorite va le plus travailler, principalement du côté de l’aura qu’elle protégera en faisant barrage aux projections psychiques extérieures (notamment les mauvaises pensées et intentions d’autrui). C’est donc une pierre idéale lorsqu’on doit évoluer dans un environnement social qui ne respira pas la bienveillance (sans pour autant qu’il n’y ait de malveillance volontaire). Son utilité dans ce cas précis est tout à fait pertinente pour les personnes fortement empathiques qui fonctionnent comme des « éponges », leur permettant de ne pas trop absorber les émotions et énergies des autres (qu’elles soient néfastes ou non), afin que leur énergie ne soit pas « vampirisée ».

Mais en dehors de ce rôle protecteur puissant, la labradorite agit également sur le mental en stimulant les capacités intuitives, en favorisant l’ouverture d’esprit, et en permettant d’augmenter la créativité. La labradorite met en lumière nos potentiels cachés, et de fait elle est une alliée puissante pour les personnes introverties qui ont du mal à exprimer leur plein potentiel ainsi que leur sensibilité. Elle est donc toute indiquée si on a besoin d’aide pour sortir de sa zone de confort !

La labradorite aide également à combattre les peurs et les insécurités (notamment en aidant à résoudre les traumatismes de l’enfance), et fortifie la confiance (notamment en la magie de l’univers). Elle aide à éliminer le stress, l’anxiété, la tristesse et les idées sombres, et ainsi favorise le calme intérieur, la relaxation mentale et le bien-être général. La labradorite confère force et persévérance dans chaque phase de changement de notre vie. Elle aide donc à l’introspection, et à s’élever psychiquement. D’autre part, elle aide à l’ancrage et contribue à renforcer le magnétisme personnel. Enfin, la labradorite favorise les rêves prémonitoires ou lucides.

En plus de tout cela, il est bon de noter que la labradorite jaune en particulier est toute indiquée pour les travaux de visualisation, de channelling et de clairvoyance, tout en aidant à se débarrasser des dépendances à autrui.

Morceau de labradorite polie, noire avec des reflets bleus intenses.
Labradorite bleue – par Marco Hazard

Conseils divers

La labradorite est particulièrement recommandée pour toutes les personnes qui occupent la majorité de leur temps à aider les autres (que ce soit du bénévolat ou une profession d’aide sociale ou dans le soin – notamment lorsque le soin implique d’être en contact direct avec le corps de la personne, ou de manière très proche -, ou même dans l’enseignement). Cette pierre évite ainsi d’absorber les problèmes des autres. En revanche, elle est déconseillée pour les enfants, pour qui elle peut avoir un effet dispersant. En tant que pierre de protection, elle peut évidemment être portée sur soi, mais elle sert aussi à protéger et harmoniser une pièce, elle est donc très utile dans ce cas d’en avoir une de bonne taille dans le bureau ou le cabinet lorsqu’on travail au contact de personnes pouvant transmettre leurs problèmes. A noter que la labradorite est la pierre de protection idéale pour toutes les personnes à qui les pierres noires ne conviennent pas du tout.

De par sa dureté, la labradorite n’est pas très sensible aux abrasions ou aux rayures, et elle conserve donc durablement son éclat. Toutefois, comme elle se clive facilement, elle est sensible aux chocs, ainsi si elle est portée en bracelet ou en bague, elle peut s’abîmer selon les activités que l’on pratique en la portant. L’idéal reste de la porter en pendentif, car ainsi la pierre est plus près du cœur, et donc du centre des points énergétiques du corps.

Mais le plus important à retenir et à ne surtout pas négliger : puisqu’elle absorbe énormément d’énergies négatives, et bien qu’elle les détruise, la labradorite finit toujours par se charger négativement, il faut donc veiller à la purifier très régulièrement (tous les jours pour les petites pièces portées sur soi). Attention : la labradorite ne supporte pas le sel et la lumière du soleil est déconseillée !

Sachez aussi que la labradorite se marie très bien avec certaines pierres pour décupler ses capacités (attention à ne pas faire d’associations contradictoires) : améthyste/cristal de roche/pierre de lune pour l’aspect spirituel, œil de tigre/obsidienne/larvikite/ambre/cuivre pour la sécurité. A l’inverse, il faut éviter de mélanger la labradorite avec de l’émeraude, du péridot, de la shungite ou de la malachite, car ces pierres sont trop puissantes et dynamisantes et risquent de ne pas laisser la labradorite s’exprimer.

Enfin, en sorcellerie, la labradorite est liée aux pouvoirs, problèmes et intentions qui suivent : amour (s’y ouvrir), animaux, clarté, confiance en soi, connexions, courage, croissance personnelle, destinée, énergie, équilibre de l’aura, esprits (les contacter), force intérieure, inspiration, intuition, magie, motivation, prise de conscience, réussite, sagesse, les sens (écouter la voix intérieure), stress, transformation, travail onirique, travail sur soi, vie (vitalité), visions.

Le mot de la fin…

Une fois de plus, nous voyons que les pierres et cristaux sont bien plus complexe qu’il n’y paraît, tant par leur construction que par leurs propriétés énergétiques. Et, peut être bien plus que la majorité (mais je manque d’objectivité ici, vu mon amour pour cette pierre), la labradorite est vraiment exceptionnelle tant par sa beauté que pour ce qu’elle fait pour nous. C’est, pour moi, un « must-have ».

Pour conclure, selon Gérard Cazals, le message de la labradorite est le suivant : “L’être humain est soumis à de multiples influences. Se protéger des projections des autres à notre égard est une façon de préserver notre intégrité et notre spécificité.

Je vous laisse méditer sur cela… Vous pouvez aussi consulter les précédents articles sur le thème de la Lithothérapie.

Je ne vous dis pas à la semaine prochaine, puisque ceci était le dernier (vrai) article de l’année 2021 ! Comme l’année dernière, je tâcherais de vous adresser mes vœux juste avant que l’année ne se clôture… A très bientôt donc !

D’ici là, prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Sources

  • La Quintessence des Pierres, 56 pierres au cœur de notre vie” de Gérard Cazals
  • Encyclopédie des cristaux” de Judy Hall
  • Le grand livre des correspondances” de Sandra Kynes
  • Le site France Minéraux
  • Le site de Mrs.Kuartz
  • Ma formation de Conseillère en Lithothérapie, ainsi que les connaissances que j’ai glané au fil des années
  • Article Wikipédia sur la Labradorite
  • Base de données de gemmologie pour mieux connaître et identifier les
    gemmes, synthèses & imitations
Fav & Follow si vous avez aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.