Les mystères du Cristal de Roche

Cette semaine, on aborde à nouveau la grande famille des quartz avec LE cristal le plus emblématique de cette catégorie, mais aussi le plus polyvalent et plébiscité en lithothérapie. Et pour cause…

Si je n’avais pas commencé par les pierres du mois, il est presque certains que mon tout premier article sur les pierres et cristaux aurait été sur lui, tellement il est omniprésent dans les pratiques ésotériques de toutes sortes. Aujourd’hui donc, je tente de vous présenter les mystères du Cristal de Roche, le plus pur des quartz au monde.

Cinq pointes de quartz transparents disposés sur un fond noir.
Pointes de Cristal de Roche – par Amy M Lavine pour Sketch Hudson
Avertissement : la lithothérapie ne peut remplacer un suivi médical ou psychologique professionnel. C'est une aide palliative, un soutien, mais en aucun cas un médicament ni un traitement miracle. De plus, les énergies des pierres sont subtiles et leur efficacité dépendant de notre propre énergie, les résultats ne peuvent être garantis ni égaux d'une personne à l'autre. Cette démarche doit être effectuée en toute conscience des limites de la lithothérapie et de nos propres limites.

Carte d’identité du Cristal de Roche

Composition chimique : dioxyde de silicium, de formule SiO2, sans impureté

Catégorie : oxydes – silicates (sous-groupe des tectosilicates) / famille des quartz

Dureté : 7

Densité : 2,65

Système cristallin : hexagonal (mais rhomboédrique dans la littérature française…)

Formation : magmatique

Couleur du trait : incolore

Gisements / provenance : du monde entier, les plus beaux cristaux proviennent du Brésil, des USA (Arkansas), de Madagascar et des Alpes

Couleur : incolore & transparent

Signes du zodiaque : Convient à tous, mais en particulier pour Bélier, Gémeaux, Cancer, Capricorne, Verseau

Numérologie : 4

Planètes / astres : Lune, Soleil, Uranus

Éléments : Air (+ Eau & Feu comme tous les quartz)

Centres énergétiques (chakras) : Tous (les harmonise)

En France, le cristal de roche donne son nom aux Noces de Cristal, fêtant les 15 premières années de mariage. Les fameuses « boules de cristal » utilisées en divination sont en cristal de roche.

Origine & formation du Cristal de Roche

Ce qu’on appelle « cristal de roche » est en réalité la variété de quartz incolore, la plus pure (puisque ce sont les impuretés qui colorent le quartz pour obtenir l’améthyste, la citrine, le quartz rose, ou d’autres variétés). Ce quartz particulier est donc composé de silicium et d’oxygène sans trace d’autres éléments, mais le centriole de la cellule (selon les recherches de Moskovakis) est constitué d’un noyau de silicium entouré de 3800 molécules d’eau en constante vibration. L’autre fait notoire est que la structure de ce cristal rappelle l’ADN : dans le cristal de roche, les spirales de tétraèdres s’enroulent soit dans le sens horaire (on parlera alors de quartz droit ou dextrogyre) soit dans le sens antihoraire (quartz gauche ou lévogyre). C’e sont ces caractéristiques particulières qui rendent cette pierre aussi prisée en lithothérapie.

En lithothérapie, on s’intéressera surtout au cristal de roche appelé « quartz alpha » qui se forme en dessous de 573°C et qui présente d’intéressantes propriétés piézo-électriques (ce que n’a pas ou très peu le « quartz bêta » qui se forme entre 573°C et 870°C). 

Le plus généralement de formation magmatique, il arrive que le cristal de roche ait une origine métamorphique voire sédimentaire, notamment pour les quartz « diamant » et les cristaux biterminés. On peut également en trouver en bord de mer ou dans des lagunes. Bien évidemment, ce sont les filons qui fournissent les plus gros cristaux. Ce quartz forme des cristaux prismatiques à six faces, donc la forme et la taille sont variables. 

Le cristal de roche peut se trouver partout dans le monde, mais les plus grosses exploitations se trouvent actuellement au Brésil et aux USA (précisément dans l’Arkansa), et dans une moindre mesure à Madagascar. Les gisements en Chine fournissent surtout des cristaux biterminés, et ceux de l’Himalaya (côté Inde), qui sont plus rares et extraits de manière artisanale, sont les plus intéressant pour leur énergie. On peut également trouver facilement du quartz dit laiteux, blanc sans être transparent, et il arrive aussi que le cristal de roche présente cet aspect laiteux à sa base ou en « nuage » en son sein.

Enfin, il existe une grande variété de cristaux de roche (plus de 500 formes différentes !), dont :

  • Cristal biterminé (d’origine sédimentaire, il a poussé librement, sans attache à une paroi rocheuse, et à donc « poussé » dans deux directions et possède donc deux pointes)
  • Quartz « diamant » (également biterminé, mais petit et très court, très pur et brillant, rappelant l’éclat du diamant, d’où son nom ; ces cristaux portent le nom du lieu où ils sont trouvés, les plus connus étant les « diamants de Herkimer »)
  • Cristal à âme (provenant le plus souvent du Pakistan et formé dans les fissures de la roche-mère, il est plat avec plusieurs terminaisons et possède un filament laiteux dans son axe central, son « âme » ; ce filament est formé d’inclusions de gaz et de liquide, c’est une « cicatrice » due aux différentes fractures et guérisons du cristal au cours de sa formation)
  • Cristal auto-régénéré ou auto-guéri (cristal qui a recristallisé à sa base après séparation de la roche-mère lors des mouvements géologiques)
  • Guide (cristal spécifique qui présente une face prédominante à 7 côté, et qui dans les grands filon est généralement orientée vers le bas) et ses dérivés selon la disposition des faces, à savoir « Channeling », double guide, triple guide.
  • Laser ou lazer (cristaux très rares, longs, souvent fins, et présentant un rétrécissement à l’extrémité pour se terminer sur une pointe à toutes petites faces, peuvent parfois avoir un corps renflé qui se réduit brusquement à leur extrémité ; à noter que les lasers peuvent aussi être biterminés)
  • Cristal « fenêtre » (présente un losange à la jonction des faces du corps du cristal et de celles de sa terminaison)
  • Cristal « Isis » (sa face principale possède 5 côtés sur sa terminaison)
  • Cristal « archiviste » ou « record keeper » (se reconnaît facilement à ses petits triangles en reliefs ou comme gravés sur la face principale de sa terminaison)
  • Cristaux « jumeaux » (cristaux avec une base généralement commune mais avec deux corps distincts ayant eu une croissance parallèle ; ces deux cristaux sont rarement identiques, que ce soit par la forme ou la taille ; à noter que l’un des cristaux peut par exemple être un cristal Guide)
  • Cristal « cathédrale » (corps commun qui se différencie en plusieurs terminaisons disposées en étages, généralement très brillants et majestueux)
  • Cristal « Lémurien » (doit son nom à Katrina Raphaell qui le prétend programmé depuis l’époque de la Lémurie – Atlantide – ; reconnaissable par plusieurs critères dont des stries de croissance, horizontales donc, très prononcées sur les faces, souvent en alternance avec des motifs en forme d’arbustes comme sur des estampes japonaises, ainsi que des faces réduites en alternance avec des plus grandes, surtout au sommet)
  • Cristal « fantôme » (à cause d’une croissance qui a été interrompue une ou plusieurs fois avant de continuer, et à la présence de traces de minéraux ayant marqué ces pauses, on voit apparaître dans le cristal comme un « fantôme » ayant la même forme, de couleur blanchâtre)
  • Quartz Sceptre (peu fréquents et présents aussi dans les autres variétés de quartz, reconnaissable par sa forme relativement phallique ; dans le cas du cristal de roche, il sera blanchâtre)
  • Amas ou druse (comme tous les quartz, le cristal de roche peut aussi se présenter en amas de multiples petits cristaux qui ont poussés dans différentes directions)
  • Géode (là encore, cela existe pour tous les quartz, c’est quand l’amas, encore greffé à la roche-mère, provient d’une « bulle » formée lors du refroidissement du magma et dans laquelle s’est développé le cristal)

Il existe également des variétés de cristal de roche avec inclusions sous forme de taches, paillettes, baguettes ou filaments minuscules, les plus fréquentes étant des inclusions de tourmaline noire ou de rutile. A noter enfin qu’on considère qu’à partir d’une certaine taille (généralement au moins une quinzaine de centimètres de long), un cristal de roche sera considéré comme un « grand générateur ».

Un peu d’histoire

Le cristal de roche est connu, comme beaucoup de pierres les plus utilisées, depuis l’Antiquité. Le terme « cristal » vient d’ailleurs du grec « krystallos » qui signifie « glace », puisque les Grecs pensaient que cette pierre était en réalité de la glace solidifiée (Pline l’Ancien la décrivait comme le résultat d’une extrême congélation  de la glace, et cette croyance subsistera jusqu’au 17ème siècle). Ce n’est qu’au 11ème siècle qu’on a commencé à appeler cette pierre « cristal de roche » pour la différencier du verre manufacturé. On parle également de « quartz hyalin » pour signifier sa transparence semblable au verre.

Les civilisations antiques sur la planète entière utilisaient le cristal de roche pour leurs cérémonies et rituels, et ce jusqu’au Moyen Âge. Même les légendes sur l’Atlantide parle de cette pierre dont l’usage était tout autant pour les communications avec d’autres dimensions que pour la guérison. Chez les Mayas, on utilisait également le cristal de roche pour la divination, et cet usage perdure encore de nos jours avec les boules de cristal. Les Mycéniens gravaient et sculptaient dans du cristal de roche, et les Romains en faisaient déjà des bijoux. Dans la Bible, il est dit que le cristal de roche est associé au Christ dont il représente la pureté et la vertu. Durant la Renaissance Italienne, on en faisait des coupes et des vases (mais le cristal de roche a tendance à changer le goût du vin en cassant les arômes).

Mais on utilisait également cette pierre pour certaines propriétés physiques étonnantes, comme celle de rester froide plus longtemps que le verre lorsqu’on l’expose à la chaleur. On l’utilisait donc sous forme de sphère en Grèce et Rome Antique pour se rafraîchir les mains, et cette coutume a par ailleurs été suivie par les dames aux 16ème et 17ème siècles en France. On se servait également de cette caractéristique pour atténuer la fièvre sur le front brûlant des malades.

De nos jours, le cristal de roche occupe une grande place dans notre quotidien, sans qu’on y fasse vraiment attention, car ses applications sont nombreuses dans l’industrie, notamment en électronique et en informatique : on l’utilise notamment dans les oscillateurs grâce auxquels les montres, téléphones portables, ordinateurs, autoradio ou GPS fonctionnent… On l’utilise également en poterie, pour plusieurs fonctions.

Gros plan sur une pointe de quartz avec inclusions dites « fantômes », présentée sur fond gris.
Pointe de quartz « fantôme » – par Hannes Grobe/AWI

Propriétés du Cristal de Roche

Ce quartz si particulier représente symboliquement la Source et l’Unité. C’est l’expression de la lumière blanche, qui ne retient rien et qui est la synthèse de toutes les autres couleurs. Par définition, le cristal de roche est donc un support approprié pour tout ce qui touche au ressourcement.

Son énergie est dense, refroidissante et assez puissante (et bien entendu, plus gros sera le cristal, plus puissante sera cette énergie) et ses particularités physique de dureté, de stabilité, d’inaltérabilité ainsi que sa formation en cristaux très développés et ses propriétés optiques et piézo-électriques rendent cette énergie unique.

C’est, par ailleurs, un excellent isolant thermique et électrique.

En lithothérapie, le cristal de roche est connu et reconnu pour sa capacité à recevoir et transmettre les informations : on parle de cristal programmable, ce qui est fort utile lors des soins thérapeutiques. Si l’on cherche une explication scientifique concrète à cela, il faut se tourner vers le silicium, l’élément essentiel de cette pierre. Le plus fascinant est que les anciennes civilisations semblaient déjà avoir compris cette faculté…

Cette capacité à être programmé et son pouvoir d’amplification font que le cristal de roche est notamment utilisé pour renforcer les propriétés d’autres pierres, dans les mandalas de pierres par exemple, ainsi que pour harmoniser les énergies d’une personne ou d’un lieu.

Sur le plan physique

Traditionnellement reconnu pour son efficacité dans l’aide à la cicatrisation, le cristal de roche est un allié de la guérison et de la convalescence (le cristal « auto-régénéré » est d’ailleurs idéal pour cela). 

On l’utilise également pour atténuer la fatigue, qu’elle soit physique ou nerveuse, car la pierre revitalise les parties du corps où l’énergie est déficiente. Le cristal de roche est d’ailleurs un précieux outil dans les soins lithothérapeutiques pour définir les points qui ont besoin d’un apport en énergie (pour cela, on utilise généralement un cristal laser ou une baguette en cristal de roche, et en travaillant sur les méridiens et les points d’acupuncture).

Sur le plan psychique

Par son action harmonisante et dynamisante, le cristal de roche a de nombreuses propriétés capables d’influer sur le mental. Il permet par exemple d’aider à gérer les dépressions (par l’apport d’énergie d’une part, pour supporter les moments les plus difficiles, et par l’harmonisation d’autre part en soutenant les différents moyens utilisés pour aller mieux).

Les cristaux biterminés sont conseillés pour les personnes trop dépendantes et qui cherche davantage d’autonomie. Les quartz diamants favorise la clairvoyance et le travail onirique. Les cristaux guides aident dans les travaux de guidance intérieure, permettant dans le même temps de pouvoir aussi guider les autres. Les cristaux Isis sont les alliés des personnes cherchant la guérison par et pour le cœur. Les cristaux fantômes aident à défaire les blocages causés par des traumatismes durant l’enfance ou l’adolescence (pendant notre croissance donc) et permettent de guérir notre « enfant intérieur ». Les cristaux jumeaux aide pour les relations durables (selon les schémas de couples parent/enfant, maître/disciple, adelphes, amant·e·s,…), selon leur formation (chaque cristal représentant une partie du couple). Les cristaux cathédrales sont de bons outils pour aider un groupe de personnes unies par un même but. Les grands générateurs sont évidemment les meilleurs outils pour les travaux en groupe, notamment les méditations collectives.

Les cristaux à inclusions portent également les vertus des pierres les composant.

Plus globalement, le cristal de roche aide à renforcer autant qu’à harmoniser l’aura et les chakras, à canaliser et amplifier les énergies, mais également à se purifier, à éveiller sa conscience et à méditer. Il peut être un formidable allié pendant les études, notamment en favorisant la mémoire et la concentration. 

Druse ou amas de cristal de roche, sur fond noir.
Druse de Cristal de roche – par Didier Descouens

Conseils divers

Le cristal de roche peut être utilisé au contact de la peau sans problème, mais en respectant tout de même quelques règles. Si le cristal mesure plus de 10 à 15 cm, il convient de l’utiliser pour diffuser son énergie autour de lui et non plus au contact. De même, il est déconseillé de poser un cristal de roche sur la tête, au risque d’entraîner un excès d’énergie. On déconseille aussi son usage avec les jeunes enfants, pour éviter de canaliser trop d’énergie.

Si vous portez un cristal de roche naturel sur vous, en pendentif généralement, il convient de le maintenir avec la pointe vers le bas pour favoriser l’ancrage. Si le cristal est taillé, privilégiez les formes harmonieuses (pyramides, sphère,…). Son énergie, bien que puissante, étant relativement neutre, le cristal de roche se marie avec toutes les pierres, mais gardez en mémoire qu’il en amplifiera les effets.

Attention également aux endroits où vous posez vos cristaux de roche, notamment pour les sphères : exposée au soleil, la pierre concentre son énergie et peut éventuellement mettre le feu à des matières inflammables, comme sous l’effet d’une loupe…

Le cristal de roche est idéal pour réaliser de l’eau de gemme (eau infusée avec une pierre), et les coupelle en cristal de roche servent à dynamiser les liquides (comme par exemple les Fleurs de Bach).

Très important : puisqu’il peut être programmé, le cristal de roche peut donc mémoriser et stocker tout types d’informations, y compris des éléments parasites. Il convient donc de le purifier régulièrement (idéalement après chaque usage, surtout si on le porte sur soi) et il faut évidemment le déprogrammer avant toute nouvelle programmation (comme une sorte de « reset »).

L’entretien du cristal de roche est relativement aisé : nettoyage et purification à l’eau claire, et rechargement au soleil (excepté pour les sphères donc) ou sur un autre amas de quartz pour les petite pièces.

Enfin, en sorcellerie, le cristal de roche est lié aux pouvoirs, problèmes et intentions qui suivent : activer/éveiller, amitié, amour, après-vie, bénédictions, calme, capacités psychiques, clarté, commencements, communauté, communication, compétences, concentration, connaissance, consacrer/bénir, conscience, conseils, défis, divination, enchantement, énergie (réception, universelle), envoûtements (se protéger contre), équilibre, esprit/mental (pour calmer), esprits (les bannir), force, gratitude, grossesse/accouchement, guérison, harmonie, inspiration, magie (angélique, lunaire), négativité, plan astral, pouvoir (général, magique), prise de conscience, problèmes, protection, purification, renaissance/renouveau, les sens (ouïe intérieure), sexualité, spiritualité, stimulation, subsistance, travail onirique, travail sur soi, visions.

Le mot de la fin…

Dois-je encore préciser que le cristal de roche fait partie des incontournables pour quiconque s’intéresse aux pierres et à leurs propriétés ? Sa polyvalence et sa très grande diversité en font un allié de choix, une sorte d’outil par excellence dans le cadre des soins lithothérapeutiques, de même que dans toute pratique ésotérique.

Pour conclure, selon Gérard Cazals, le message du cristal de roche est le suivant : “La conscience, l’Unité, le Divin, quel que soit le nom qu’on lui donne, est la source de toute manifestation. Ce retour à la source est la condition primordiale pour guérir de toute dualité ou séparation.”

Je vous laisse méditer sur cela… Vous pouvez aussi consulter les précédents articles sur le thème de la Lithothérapie.

On se retrouve le 26 août pour rouvrir le chapitre des déités nordiques et parler du Père de Toutes Choses, Odinn.

D’ici là, prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Sources

  • La Quintessence des Pierres, 56 pierres au cœur de notre vie” de Gérard Cazals
  • « Dictionnaire de la Lithothérapie » de Reynald Georges Boschiero
  • Encyclopédie des cristaux” de Judy Hall
  • Le grand livre des correspondances” de Sandra Kynes
  • Le site France Minéraux
  • Le site de Mrs.Kuartz
  • Ma formation de Conseillère en Lithothérapie, ainsi que les connaissances que j’ai glané au fil des années
  • Article Wikipédia sur le Quartz
  • Base de données de gemmologie pour mieux connaître et identifier les
    gemmes, synthèses & imitations
Fav & Follow si vous avez aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.