Le Tarot de la Dévotion

Une semaine après avoir reçu l’Oracle II-IX, je recevais, après une très longue attente, un autre jeu de cartes divinatoires qui m’attirait depuis plus longtemps encore… J’avais cru, même, ne jamais pouvoir l’avoir, mais j’ai pu profité de sa réédition.

Ce jeu est assez spécial, car s’il porte dans son nom le terme de Tarot, il est en réalité un mélange des genres, entre Tarot et Oracle… Mais il a surtout un design qui a tout de suite su séduire mon imaginaire. Sans plus attendre, donc, je vous présente aujourd’hui le Tarot de la Dévotion.

Sur deux lignes et de gauche à droite, posés sur une couverture grise, on voit un petit livret en noir et blanc, le couvercle et le dessous du boîtier du Tarot de la Dévotion, puis la carte « Clé de voûte » face visible, le paquet de carte montrant le dos, et enfin trois cartes divinités faces visibles représentant des animaux (celle qu’on voit au-dessus est le Cheval Doré).
Le Tarot de la Dévotion par le Page Novembre - @La Tanière de Mélusine

Qui se cache derrière le Tarot de la Dévotion ?

La personne à l’origine de cette petite pépite se cache en France, au cœur de l’Alsace. Le page Novembre, comme iel se fait appeler, est à l’origine tatoueur·se et illustrateur·ice, et est obsédé·e (ce sont ses propres mots) « par les sculptures de saints en bois et les démons grimaçants en pierre ». Iel trouve son inspiration dans les vitraux, les enluminures et l’art populaire médiéval, et livre des travaux mélangeant des sujets historiques à une touche de modernité.

Dans ses sujets de prédilection, où la spiritualité semble avoir une très grande place, le Tarot est bien présent, au point d’en faire de sa propre plume. Partant de sa passion pour la notion d’archétype, le page Novembre parvient à se réapproprier les mythes et les symboles traditionnels en les liant dans une vision queer qui laisse toute sa place à la fluidité des genres, en refusant les binarités. 

C’est aussi cela qui m’a fait de l’œil dans ce deck…

Pourquoi « le Tarot de la Dévotion » ?

Ce Tarot est le premier réalisé par le âge Novembre. On peut lire sur la boîte que ce deck a été « inspiré par les églises médiévales et les dévotions païennes ». Voilà qui ne pouvait que me plaire, car même si je reconnais ne pas toujours être à l’aise dans des églises (alors non, pas parce que je pratique la sorcellerie hein, juste parce que je ressens les énergies des lieux et que les endroits sacrés sont saturés, ce qui n’est pas très agréable ni facile à gérer), j’ai toujours beaucoup apprécié les vitraux, et je trouve leur richesse iconographique vraiment fascinante.

Voici ce qu’en dit lae créateur·ice elleui-même (je mélange dans le même texte ce qui est visible sur son site avec ce qui est écrit dans le livret, afin d’avoir la description la plus complète) :

« Le Tarot de la Dévotion est un temple, les arcanes mineurs sont ses fresques, ses majeurs ses vitraux. C’est un petit monde en soi, un endroit sûr. Il est destiné aux lectures, à l’établissement d’intentions, aux prises de décisions, à la méditation.

Les arcanes mineurs nous représentent, qui nous sommes, ce que nous faisons, différents traits que nous incarnons à différents moments de nos vies. Ce sont des chevaliers, des sorcières et des pèlerins. Les arcanes majeurs sont des Déités, des forces supérieures, au-delà de nous-mêmes, des sources d’énergies dans lesquelles nous pouvons puiser, nous connecter et nous canaliser.

Le Tarot de la Dévotion est un tarot bienveillant. Nous avons tou·te·s parfois besoin d’être interpellé·e·s par les cartes, mais ce tarot-ci est construit autour de ce que nous avons déjà en nous et non ce qui nous manque. Il se fonde sur les possibles et non sur les erreurs. Il nous parle des ressources intérieures et non des forces extérieures.

Nul personnage du Tarot de la Dévotion n’a vocation à garder, cacher, dérober ou thésauriser. Il s’agit de tout donner, avec joie et extase, à vous-même, à votre communauté, à l’univers, au divin, à l’Esprit…

Mon objectif avec ce premier Oracle, est également de créer des personnages aussi non-genré.e.s que possible, afin que vous puissiez y projeter des identités différentes.« 

Que dire de plus après cela ?

Que se cache-t-il dans le Tarot de la Dévotion ?

Le Tarot de la Dévotion est présenté dans un boîtier haut en couleurs, et dans un design similaire aux cartes, rappelant un autel dans une église. Il est intéressant de noter qu’on retrouve sur l’image du boîtier les symboles des différentes suites (la corde des Chevaliers, la dague des Sorcières, la bougies des Pèlerins), ce qui est déjà une bonne entrée en matière. La boîte est assez souple mais pour autant suffisamment solide. Toutefois, compte tenu de ce format, il vaut mieux éviter de prendre le boîtier uniquement par la couvercle, sous peine de voir le reste glisser et tomber…

Lorsqu’on ouvre la boîte, on découvre tout d’abord le livret de 64 pages, en noir et blanc, et bilingue anglais-français. Passée la présentation, on nous présente la structure du Tarot de la Dévotion, puis les différentes suites avec une description de chaque carte et une liste de ses significations possibles. Viennent ensuite les arcanes majeurs, qui ont une illustration pour pouvoir les reconnaître, car contrairement aux mineurs, les majeurs ne portent par leur nom sur la carte.

Enfin, on peut découvrir les 40 cartes, très souples, au fini brillant et assez glissant (un peu trop souple et glissant à mon goût, ce sont deux des trois seuls défauts que j’ai trouvé à ce deck). Les couleurs sont belles, vives, et chaque carte est unique par l’effet vieilli/abîmé qui a été placé dans l’illustration. Parfois, même, on peut apercevoir des pierres ou même un peu de végétation, comme si les cartes étaient réellement des bouts d’église…

Sur une couverture grise, l’entièreté des cartes du Tarot de la Dévotion sont présentées de manière à former une sorte de fresque de vitraux. L’ensemble forme une sorte de triangle, avec la carte de la Clé de voûte au centre.
La structure en fresque du Tarot de la Dévotion - @La Tanière de Mélusine

A la découverte du Tarot de la Dévotion

Maintenant, parlons plus en avant de la structure même de ce Tarot de la Dévotion, que j’ai reproduis en suivant le schéma du livret, et que vous pouvez voir dans la photo d’illustration ci-dessus.

Le Tarot de la Dévotion est donc divisé en deux grands groupes : les arcanes mineurs, dont les personnages représentent une qualité qui sert de nom à chaque carte, composés de 3 suites, et les arcanes majeurs, composés de 4 petits groupes + une carte bien à part et très spéciale : la Clé de Voûte, qui occupe, comme son nom le laisse à penser, une place centrale.

Outre l’aspect visuel qui me plaît énormément et me confirme que j’ai bien fait d’investir dans ce deck, il y a dans cette structure un autre aspect qui m’attire énormément : sa numérologie ! Qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler le principe de l’Oracle III-IX puisque tout est là aussi lié aux nombres 3 et 9… Les 3 suites de mineurs contiennent 9 cartes, et chaque groupe de Déités est composé de 3 cartes. Et si l’on suit la structure visuelle de ce Tarot, les divinités sont également séparées en 3 (3 groupes de 3 + 1 Grande Divinité liée). 

On remarque aussi que 3 couleurs dominent et illustrent chacune une suite de mineurs et le groupe de divinités liées : le rouge, le jaune et le bleu. mais chaque carte comporte ces trois couleurs, en plus de celles de leur vitrail.

Les Chevaliers ont un cadre jaune et bleu et la couleur dominante est le rouge. Les Divinités du Centre (La vallée, La Forêt, La Montagne) sont présentées sur un fond rouge et entourées de colonnes bleues et jaunes. La Grande Divinité associée (Le Soleil) est elle aussi sur fond rouge et ses colonnes sont rouges également.

Les Sorcières ont un cadre bleu et rouge et la couleur dominante est le jaune. Les Divinités des Extrémités (Le Vent, La pluie, L’Eau) sont présentées sur un fond jaune et entourées de colonnes rouges et bleues. La Grande Divinité associée (La Lune) est elle aussi sur fond jaune et ses colonnes sont jaunes également.

Les Pèlerins ont un cadre rouge et jaune et la couleur dominante est le bleu. Les Divinités de l’Au-delà (Le Cheval d’Or, Le Loup Vert, L’Ours Bleu) sont présentées sur un fond bleu et entourées de colonnes jaunes et rouges. La Grande Divinité associée (Le Murmure) est elle aussi sur fond bleu et ses colonnes sont bleues également.

Enfin, la Clé de Voûte est très colorée, et représente plutôt une fresque peinte, sur un plafond doté de ce que l’on peut imaginer comme étant des croisées d’ogives, comme on peut en observer dans les édifices gothiques, et d’une rose des vents en son centre.

Premier vrai contact avec le Tarot de la Dévotion

Comme avec mes autres deck, j’ai donc procédé à une purification en règle de l’ensemble et à une harmonisation des cartes avec mes énergies. Le moins que je puisse dire c’est que la bienveillance décrite par le page Novembre au sujet de son jeu se ressent réellement dans ses cartes. L’imagerie, bien que très anguleuse, est douce, et même les représentation un peu dures (comme Diligence se battant avec un serpent, Endurance percé·e d’une lame, Prudence qui semble se défendre d’une attaque, Puissance qui tient sa lame par la main et en saigne,…) ne sont pour autant pas violentes. 

J’ai également passé un certain temps à bien observer les cartes, ce qui m’a permis à la fois de trouver le troisième défaut que je trouve à ce deck mais aussi des éléments qui me font l’aimer énormément. Le défaut se situe dans les petits symboles en haut des cartes…

A gauche, on trouve un symbole liant les cartes entre elles, que ce soit dans leur propre groupe ou avec le groupe qui y est lié (le nœud des Chevaliers se retrouve dans la corde nouant la branche des Divinités du Centre, la dague des Sorcières se retrouve dans celle des Divinités des Extrémités, et la flamme de la bougie des Pèlerins se retrouve dans la lanterne des Divinités de l’Au-delà, + l’étoile à six branches des trois Grandes Divinités). Il n’y a dans le livret aucune explication sur le choix de ces symboles, il nous appartient donc de les interpréter, ou non. Ils peuvent ne servir qu’à reconnaître les cartes, mais puisqu’ils sont présents également dans les scènes des vitraux, il y a là pour moi une signification évidente, mais dont le sens est encore à découvrir. Cette possibilité de faire des hypothèses et de relier les cartes entre elles atténue le manque d’explications sur ce point.

Cependant, ce n’est pas le cas des autres symboles se trouvant dans le coin haut droit de toutes les cartes (excepté la Clé de Voûte qui n’a aucun symbole, si ce n’est six étoiles à six branches réparties dans les bouts de fresque) : ces symboles sont, à ce qu’il me semble, des sigils, des assemblages de traits qui sans contexte n’ont aucun sens. Là aussi, aucune explication n’est fournie, on ne sait pas s’il s’agit d’une forme de numérotation abstraite ou si cela à vraiment un sens… C’est réellement un très grand mystère, dont seul·e lae créateur·ice en a la clé…

Mais si cet élément m’interroge énormément, et que cela constitue un défaut dans le sens où on manque d’information à ce sujet, ce n’est pour autant pas un défaut qui empêche ni d’interpréter ni de profiter des énergies du deck. Et puis, à vrai dire, j’adore les mystères ! 

Je dois également admettre que ce point et les deux défauts physiques (cartes très souples et glissantes) ne sont pas suffisant pour amoindrir ce qui me plaît dans de Tarot de la Dévotion. Ce qui me fais arriver au dernier point : les détails ! Comme dans les vrais vitraux, les cartes de ce deck comportent certains petits détails qui parfois lient les cartes entre elles. On retrouve par exemple la tête des animaux des Divinités de l’Au-delà dans les cartes des Divinités du Centre, de même que dans ces dernières ont trouve des éléments de décor communs avec les Divinités de l’Au-delà… Certaines cartes dans les mineurs portent des symboles d’une des deux autres suites, parfois des éléments en rappellent d’autres… Et à force d’observer, on en vient à se poser une question : les cartes ne seraient-elles pas en train de nous raconter une histoire ?

Voulant savoir ce qu’elles avaient à me dire, j’ai évidemment procédé à un petit tirage de présentation, en demandant au Tarot de la Dévotion de me dire qui il était, comment il me voyait, et comment allait se passer notre relation. Le résultat a été à la hauteur de mes attentes, et je pourrais le résumer ainsi : le Tarot de la Dévotion tient à conserver ses mystères et m’invite à prendre mon temps pour vraiment faire connaissance avec lui, mais il me promet de m’être d’une grande utilité pour mon Shadow Work. Voilà qui a de quoi me plaire et j’ai hâte de pouvoir commencer à travailler avec ce deck !

Main présentant le deck en entier, en éventail, faces visibles, pour montrer une partie de la variété de couleurs et le design des cartes. En arrière plan, on voit le boîtier ouvert et le livret.
Premier contact avec le Tarot de la Dévotion - @La Tanière de Mélusine

Pour conclure, je dois avouer que là encore je ne regrette ni mon achat ni la longue attente et les grands moments d’incertitude quand avec d’autres personnes l’ayant aussi précommandé on se disait qu’il n’arriverait jamais entre nos mains…

Et pourtant, le voilà ! Et je considère vraiment avoir eu une grande chance d’avoir pu bénéficier de cette précommande et d’avoir avec moi cette petite pépite de bienveillance et de douceur, car le page Novembre a annoncé sur Instagram que ce serait la dernière… Et oui, le Tarot de la Dévotion ne sera plus réimprimé, laissant la place à saon auteur·ice pour d’autres projets qui semblent tout aussi prometteurs.

Alors si cet article vous a donné envie de rencontrer le Tarot de la Dévotion, dépêchez-vous, il y en a encore en stock mais cela ne durera pas…

Je m’arrête ici pour aujourd’hui… Je sais que j’ai encore beaucoup à découvrir sur le Tarot de la Dévotion, mais je pense avoir largement fait le tour de ce qu’il est au premier abord pour cette présentation. J’espère que cela vous aura plu !

Le prochain article sera consacré à un pan de ma pratique, puisque je vais vous parler des « sorcières vertes »…

Prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Liens

Fav & Follow si vous avez aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.