La magie du nombre 9

Pour parler des nombres et de leurs symboliques, j’aurais pu commencer par le 1. Oui, cela aurait été plus logique… pour vous sans doute. Car il n’y a pas de hasard ans la Tanière de Mélusine, et il me paraissait fort judicieux de commencer par ce qui fait le plus sens pour moi.

Je vous présente donc aujourd’hui les symboliques autour d’un chiffre qui me parle, pour de nombreux points. Car la magie du chiffre 9 est indéniablement ancrée dans ma vie, dans mon quotidien et dans ma pratique spirituelle. Alors oui, commençons par là !

Photo d’un poteau fait avec un tronc d’arbre. La coupe du tronc est gravée avec le chiffre 9.
Chiffre 9 gravé dans le bois - par "david-k" sur Pixabay

Le 9 en numérologie

Dans ce domaine bien vaste, les nombres revêtent de nombreuses significations, et les manier est aussi complexe que les comprendre. Le 9 n’échappe évidemment pas à cela.

En numérologie, le 9 est lié à l’idéal (dans tous les domaines), au voyage, à l’altruisme, à la philosophie, à la connaissance, à la compassion et à l’ouverture d’esprit. Une personne influencée par ce nombre sera alors rêveuse, très idéaliste, voire utopique, passant son existence à tendre vers le perfection, à chercher à atteindre son idéal. Et bien souvent, ce genre de personne est tournée vers les autres plutôt que sur elle-même, n’hésitant pas à participer à de grandes causes, toujours dans le bien de sa communauté. Évidemment, la recherche de l’idéal, de la perfection, laisse souvent libre cours à l’insatisfaction…

Le voyage est ici une notion clé : les personnes influencées par le 9 s’épanouissent et grandissent grâce aux rencontres (peu importe la nature des relations et si elles ont un impact positif ou négatif). Ces personnes sont donc généralement solaires et très tolérantes, et savent très bien s’entourer, et la loyauté est toujours de mise.

Le 9 influence aussi la créativité et l’imagination. Car l’exploration ne se fait pas que physiquement. C’est aussi la passion qui permet d’être capable de tout faire.

Enfin, le 9 en numérologie est aussi étroitement lié aux héritages, quels qu’ils soient. Ainsi que la « naissance », au sens large, car il peut s’agir tout simplement d’un projet qui pourra avoir de l’impact sur le monde.

Selon la numérologie, la neuvième année d’un cycle est celle où l’on fait le tri, où on épure ce qui peut l’être, où on se débarrasse du superflu, où on tourne la page pour se défaire des mauvaises habitudes autant que des personnes toxiques. On ressentira un besoin de nouveauté et on se détachera du matériel plus facilement, pour se rapprocher de l’humain. C’est aussi dans cette année que beaucoup de problèmes sont résolus, et que la vie s’apaise.

Le 9 correspond aussi fortement à la spiritualité, et cela reste lié au désir d’étendre ses horizons, d’avoir une vision plus vaste, sur la vie, sur la philosophie, sur la foi,…

Et dans l’astrologie…

Commençons d’abord avec la Maison IX, qui se rapproche de ce qu’on a vu en numérologie. Ici, la découverte est le maître-mot, et par extension, le voyage. Cette maison pointe aussi nos tendances spirituelles, ainsi que notre philosophie de vie, notre idéalisme. La Maison IX, c’est en quelque sorte notre agence de voyage : tout ce qui a trait au déplacement y trouve une place. Même les ambassades et les cabinets de notaires !

Et puis il y a Pluton. Cette neuvième planète qui ne compte plus que pour les astrologues. Pluton maîtrise le Scorpion, et est en exaltation dans les Poissons, et ses domaines associés ne sont pas vraiment réjouissants : la mort, la destruction, la perte, les comportements extrêmes, le pouvoir, le contrôle, les actions instables, les angoisses, les peurs… mais en contrepartie, il y a aussi la sexualité, le renouveau, la détermination, la transcendance… Pluton c’est aussi toutes les grandes forces mystérieuses, dont l’occultisme, les sciences cachées, les grandes remises en question. C’est donc une planète qui apporte des bouleversements radicaux : que cela soit positif ou négatif, Pluton nous transforme. 

Le 9 dans le Tarot

Le Tarot, qu’il soit de Marseille ou de la tradition Rider-Waite, repose autant sur l’imagerie que sur la numérologie (peut être même davantage pour le Marseille en ce qui concerne les Arcanes Mineurs, dont la symbolique est très complexe à appréhender visuellement).

Le 9 y a pour thème principal l’évolution : avec les neuf, on accepte d’abandonner la perfection et de se mettre en mouvement sans savoir vers où on va.

Évidemment, le 9 par excellence dans le Tarot, c’est L’Hermite, qui évoque tout à la fois la fragilité et la grande sagesse. C’est un personnage capable de remise en question, qui abandonne quelque chose. Actif vers le passé et réceptif vers l’avenir, il marche à reculons. Le 9 prépare l’évolution vers le cycle nouveau.

Dans les Arcanes mineurs du Marseille, les Neuf manifestent la crise passagère, par le dépouillement « monastique » au Bâton (absence des fleurs) ou le feuillage fané dans la Coupe. Les Deniers montrent une naissance (le denier central bien entouré, comme dans une matrice). Dans l’Épée, la lame jaune est comme fêlée. 

Dans le Rider-Waite, les Neufs montrent le retour, le passé, le repli, tout autant que la sagesse, la patience et la liberté. C’est un passage, l’avant-dernière étape, l’initiation. Le Neuf d’Épées invite au lâcher prise sur ce qu’on ne contrôle pas, le Neuf de Coupes nous propose de profiter et de partager ce qui nous comble, tandis que le Neuf de Bâtons nous exhorte à nous protéger, à penser à nous. Quant au Neuf de Deniers, il reprend un peu le message de son homologue de Coupes, avec une nuance, en nous expliquant que nous devons aussi nous récompenser nous-même.

En résumé, le 9 dans le Tarot relève de la crise opportune, qui conduit à une nouvelle construction. C’est une sorte de point entre la vie et la mort, qui, si on n’y prend garde, peut nous conduire à la crise perpétuelle, à la solitude et à la tristesse.

Le chiffre 9 dans les mythologies & croyances

Outre son caractère ésotérique commun à tous les nombres, le chiffre 9 revêt aussi un caractère sacré dans certaines cultures. 

Le 9 nordique

Il n’y a probablement pas de nombre plus sacré que le neuf chez les nordiques, et pour une raison simple : l’origine même du Futhark, l’alphabet runique et fortement ésotérique des populations scandinaves, vient d’Odin lui-même, qui s’est pendu par les pieds à une branche d’Yggdrasil, l’Arbre-Monde, est y est resté sans boire ni manger, et blessé par sa propre lance, pendant neuf jours et neuf nuits. C’est dans un état second, en transe, qu’il connu le secret des runes, qu’il enseigna ensuite aux hommes. 

Neuf, c’est également le nombre de mondes reliés les uns aux autres par Yggdrasil. Tout comme 9 est le carré de 3, ces mondes sont divisés en trois groupes :

  • au plus haut, se trouvent Ásgard (aussi nommé Godheim), le royaume des Ases, Vanaheim, le royaume des Vanes, et Ljösalfheim (ou Alfheim), le royaume des Elfes, aussi appelé Alfes Lumineux.
  • au centre, se trouvent Midgard (ou Mannheim), le royaume des hommes (la terre, donc), Nidavellir, le royaume des Nains, et Jötunheim (ou Utgard), le royaume des Géants.
  • et au plus bas, se trouvent Svartalfheim, le royaume des Elfes noirs, Muspelheim, le monde du feu, et Helheim (aussi appelé Niflheim), le monde de glace, et de la mort, gouverné par Hel, fille de Loki.

Mais neuf, c’est aussi le nombre de mères qu’à Heimdall, le gardien du pont arc-en-ciel Bifrost. Peut être les neuf filles d’Ægir, elles se nomment Angeyja, Atla, Eistla, Eyrgjafa, Gjalp, Greip, Imd, Jarnsaxa et Ulfrun.

Ensuite, la neuvième rune du Futhark, qui est aussi la première rune du deuxième aett (série de 8 runes) gouverné par Heimdall et Mordr, est Hagalaz. Pour la symbolique liée au 9, Hagalaz est nommée la « Rune-Mère ». C’est une rune double : elle possède une forme « classique » rappelant un enchevêtrement de poutres et symbolisant le concept de structure, et une forme ésotérique faisant penser à une étoile à six branches, utilisée comme symbole de protection. Hagalaz est, dans tous les cas, le lien entre Midgard et Ásgard, entre les hommes et les dieux, et entre tous les mondes et tous les plans.

Enfin, puisque le 9 est un chiffre magique, les populations nordiques fonctionnent en cycles de neuf ans. C’est donc tous les neuf ans que se déroulaient le pèlerinage vers Uppsala, où se déroulaient offrandes, dévotions et sacrifices aux dieux et déesses.  

Le 9 ailleurs…

Chez les Egyptiens de l’antiquité, il y avait beaucoup de dieux et déesses, mais on en vénérait neuf en particulier, qui représentaient toutes les forces de l’univers : le démiurge Atoum, l’humidité Tefnout, l’air Shou, la terre Geb, le ciel Nout, Osiris, Isis, Seth et Nephthys.

Chez les grecs, ce chiffre est associé aux Muses, les neuf filles de Zeux et Mnémosyne, présidant les arts libéraux : Calliope (poésie épique), Clio (histoire), Érato (poésie lyrique et érotique), Euterpe (musique), Melpomène (tragédie et chant), Polymnie (rhétorique et éloquence), Terpsichore (danse), Thalie (comédie) et Uranie (astronomie).

Au Cameroun, les Bassas sacralisent le chiffre 9, qui fait le lien entre la vie et la mort. Au Japon, c’est un nombre redouté qui se prononce comme le mot « souffrance », en lien avec le concept bouddhiste Dukkha.

Dans le folklore slave, le nombre neuf a une importance particulière, qu’on peut entrevoir dans des expressions telles que « au-delà du trois fois neuvième royaume« , et qui semble renvoyer à un mode de comptage archaïque par neuf. Dans la tradition orthodoxe, le neuvième jour après un décès fait l’objet d’un rite particulier.

On trouve aussi le chandelier à neuf banches dans le judaïsme (lié à Hanoukka), et dans le catholicisme, le neuf est lié à une période de dévotion de neuf heures, appelée neuvaine, dans le but d’obtenir des grâces.

Enfin, n’oublions pas les fameuses neuf vies du chat, croyances que l’on retrouve dans de nombreuses cultures.

Les autres récurrences du 9

En dehors du domaine ésotérique, le chiffre 9 est omniprésent autour de nous, au quotidien… Voici quelques exemples de ses apparitions.

Mathématique & géométrie

C’est le plus haut nombre à un chiffre dans le système décimal, il est impair et composé : ses diviseurs stricts sont 1 et 3. Le 9 est le quatrième « nombre puissant » ainsi qu’un nombre carré (3²=9). 

Les décimales de π (pi) contiennent six 9 consécutifs (de la place 762 à la place 767). On appelle cela le Point de Feynman.

En arithmétique, la « preuve par neuf » est une technique permettant de présumer l’exactitude d’un calcul mental ou effectué « à la main ». Enfin, dans un grand nombre de langues, 9 s’écrit sous la forme 5+4 ou 4+5 (système quinaire).

Astronomie & astrologie

Si l’on compte Pluton (qui a été exclue du système solaire en astronomie l’astronomie en 2006, mais toujours comptée en astrologie), notre système planétaire comprend neuf planètes.

Corps humain

La gestation humaine, si la grossesse est simple et menée à terme, dure neuf mois. 

Musique

 Beethoven et Bruckner écrivirent tous deux neuf symphonies. Le fait que Beethoven soit mort en laissant sa dixième symphonie inachevée créa une superstitions chez les compositeurs : ainsi, rares sont ceux à vouloir s’essayer à l’écriture d’une dixième œuvre…

En outre, les Valkyries de Wagner sont au nombre de neuf.

Littérature

Dans sa Divine Comédie, Dante a décrit les neuf cercles de l’Enfer (et cette vision a été reprise dans de nombreuses œuvres de la culture pop, dont la récente série « Chilling Adventures of Sabrina », dans laquelle Caliban, prince de l’Enfer, dit vouloir faire de la Terre le dixième cercle).

Dans l’œuvre de J.R.R. Tolkien, les Nazgûls sont au nombre de neuf également.

La bande-dessinée est considérée comme le « neuvième art ».

Psychologie

L’ennéagramme, figure ésotérique à l’origine, est utilisé pour présenter neuf types de personnalités (ou ennéatypes).

Le mot de la fin…

Pour conclure cet article, voici un petit résumé des différentes correspondances du chiffre 9 en sorcellerie.

  • Zodiaque : Sagittaire, Scorpion, Vierge
  • Système solaire : Mars, Lune
  • Jours : Lundi, Vendredi
  • Ogham : Coll/Call
  • Runes : Hagalaz et Jera (rune de Freyja & Freyr)
  • Élément : Feu
  • Couleurs : rose, rouge, argenté, blanc
  • Énergie : Yang
  • Tarot : L’Hermite
  • Arbre : noisetier
  • Pierres & minéraux : agate, grenat, héliotrope, hématite, malachite, rhodonite, rubis
  • Métal : fer
  • Dieux : Khonsou, Odin, Shiva
  • Déesses : Aine, Ariane, Arianrhod, Hécate, Hel, Junon, Luna, Nanna, Rhiannon, Séléné
  • Problèmes, intentions & pouvoirs : amour, apprentissage (enseignement), capacités psychiques, carrefours, cauchemars, commencements, compassion, courage, créativité, détermination, émotions, esprit/mental, générosité, guérison, indépendance, inspiration, lumière, magie (lunaire), perte, protection, réalisation, sagesse, sympathie

Et vous, avez-vous un rapport particulier avec le chiffre 9 ? Ou avec un autre chiffre ou un nombre ? 

A vendredi prochain pour un nouvel article, qui sera consacré à la radiesthésie, dans lequel je rentrerais plus en détail sur mon expérience de la magnétisation.

Prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Sources

Fav & Follow si vous avez aimé !

2 commentaires sur “La magie du nombre 9”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.