Les mystères de l’Obsidienne

On continue notre tour des pierres et cristaux avec un spécimen très spécial, tant par ses caractéristiques physiques et chimiques que par ses vertus et les croyances qui y sont rattachées, ou encore par son histoires aussi longue que la nôtre.

Cette pierre très prisées dans les milieux ésotériques est puissante, complexe et très pratique, à condition d’en connaître les secrets et de savoir comment travailler avec elle. Aussi, aujourd’hui, je vous livre les mystères de l’obsidienne…

Morceau brut d’obsidienne noire sur fond blanc.
Obsidienne noire – par Siim Sepp
Avertissement : la lithothérapie ne peut remplacer un suivi médical ou psychologique professionnel. C'est une aide palliative, un soutien, mais en aucun cas un médicament ni un traitement miracle. De plus, les énergies des pierres sont subtiles et leur efficacité dépendant de notre propre énergie, les résultats ne peuvent être garantis ni égaux d'une personne à l'autre. Cette démarche doit être effectuée en toute conscience des limites de la lithothérapie et de nos propres limites.

Carte d’identité de l’Obsidienne

Composition chimique : Dioxyde de silicium (avec magnétite et fer), dont la formule est SiO2 (+ MgO,Fe3O4,H2O)

Catégorie : oxydes

Dureté : 5-5,5 (dureté du verre)

Densité : 2,35-2,60

Système cristallin : amorphe

Formation : magmatique (roche volcanique)

Couleur du trait : blanc

Gisements / provenance : Régions volcaniques en/au(x) Argentine, Arménie, Australie, Canada, Chili, Équateur, États-Unis, France, Grèce, Guatemala, Hawaï, Hongrie, Indonésie, Islande, Italie, Japon, Java, Kenya, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Turquie

Couleur : noir, brun, vert, rouille (acajou), moucheté de blanc, et même aux reflets multicolores

Signes du zodiaque : Bélier (larmes d’Apache), Cancer, Vierge (obsidienne flocon de neige), Balance (obsidienne arc-en-ciel), Scorpion, Sagittaire, Capricorne

Numérologie : 1 pour toutes les obsidiennes + 2 (obsidienne arc-en-ciel & obsidienne argentée/dorée), 3 (obsidienne noire), 4 (obsidienne acajou), 5 (obsidienne verte), 6 (larmes d’Apache), 8 (obsidienne flocon de neige)

Planète / astre : Saturne, Pluton, Lune

Éléments : Feu & Eau

Centres énergétiques (chakras) : Racine pour toutes les obsidiennes, tous pour l’obsidienne arc-en-ciel (avec une force spéciale sur le Cœur), Sacré pour les larmes d’Apache, Sacré/Cœur/Gorge pour l’obsidienne flocon de neige, Plexus solaire/Troisième œil pour l’obsidienne à reflets d’or, Cœur/Gorge pour l’obsidienne verte, Sacré/Plexus solaire pour l’obsidienne acajou.

Origine & formation de l’Obsidienne

Avec l’obsidienne, on découvre une catégorie de minerai bien différente de tous ceux que l’on a déjà vu : l’obsidienne est un minéral amorphe, c’est à dire qu’il n’a pas de structure cristalline. Et concernant l’obsidienne, on la décrit même plus volontiers comme étant du « verre volcanique ». De fait, on peut trouver de l’obsidienne dans toutes les régions où il y a une activité volcanique, particulièrement sur tout le continent américain (nord comme sud). 

Concrètement, l’obsidienne est une lave acide (contenant environ 70 à 75% de silice), très visqueuse mais aussi moins chaude que les laves basiques (700 à 900 °C pour les acides, jusqu’à 1200°C pour les basiques). Cette viscosité explique l’épaisseur (pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres) que peut avoir la lave figée formant l’obsidienne. En contrepartie, l’étendue de ces laves acides est plus faible que celle des laves basique (vu qu’elles sont de fait moins visqueuses).

On explique la formation de l’obsidienne par le fait que la lave s’est refroidie très vite au contact de l’air et qu’à cause de cela, la cristallisation n’a pas eu le temps de se produire.  Cependant, cela n’est valable que pour les coulées peu épaisses et des surfaces de refroidissement importantes, car pour les coulées de plusieurs dizaines de mètres d’épaisseur, ce refroidissement rapide n’a pas pu être possible. Ainsi on sait que d’autres facteurs interviennent pour inhiber la cristallisation dans le cas de l’obsidienne, notamment, d’après les hypothèses de certains scientifiques, la forte proportion de silicium (Si) qui renforcerait la polymérisation (donc la viscosité) qui freine la diffusion nécessaire à la cristallisation, jusqu’à l’inhiber. 

A noter qu’il existe des obsidiennes moins riches en silice (moins de 60%) mais plus riches en éléments alcalins (notamment à Tenerife). Il faut aussi savoir qu’on ne trouve pas d’obsidienne antérieure au Cénozoïque (étant chimiquement instable, la pierre se dévitrifie dans le temps), et les obsidiennes que l’on trouve de nos jours sont le plus souvent datées du Pliocène (2 à 4 millions d’années).

L’obsidienne peut être tout autant opaque que translucide et elle a une texture et un éclat vitreux. Elle est le plus souvent grise ou noire mais l’obsidienne peut réfléchir la lumière selon ses plans internes créant ainsi des reflets verts, violets et argentés/dorés (ce phénomène est appelé arc-en-ciel des obsidiennes). C’est la teneur en hématite et en magnétite qui fait varier la couleur de l’obsidienne. Enfin, le verre de l’obsidienne peut recristalliser, donnant lieu à la création de sphérolithes de cristobalite ou, parfois, des obsidiennes « flocon de neige » avec des orbicules de recristallisation.

Les larmes d’Apache

Cette variété présente des particularités notables. Ces petits nodules d’obsidienne noire ou brune, souvent translucides lorsqu’on les observe en pleine lumière, se trouvent dans les déserts de l’ouest américain, et ont été formés par le refroidissement du magma en présence de grandes quantités d’eau, produisant la perlite (riche en eau) et la marekanite (pauvre en eau) à l’origine de ces nodules. 

On en trouve également au Nicaragua et en Chine.

Un peu d’histoire

L’obsidienne est probablement, avec le silex, la pierre la plus ancienne utilisée par l’être humain :  au néolithique, elle a notamment servi pour la fabrication d’armes (pointes de flèches et de lances, couteaux,…), mais aussi pour les outils et d’autres objets usuels. L’importance de l’obsidienne dans ce contexte à l’âge de pierre est fortement lié à sa fracture conchoïdale donnant des arêtes très tranchantes. Les premiers gisements datent de 21000 ans avant notre ère et se trouvent aux États-Unis et au Mexique.

Très majoritairement utilisée par tous les peuples du continent américain et du Moyen-Orient et en Égypte ancienne (où on l’utilisait entre autres lors de l’embaumement pour inciser les corps), son commerce s’est ensuite étendu dans le sud de l’Europe, où les Romains l’ont introduite (le nom vient d’ailleurs d’Obsius qui, selon Pline l’Ancien, aurait été le premier à signaler la présence de cette roche, dans l’actuelle Éthiopie… mais les linguistes relient toutefois ce nom au latin obsidio, signifiant « cerné » pour rappeler les cassures de la pierres qui prennent la forme de cernes), jusqu’à la faire voyager en Gaule (on en a retrouvé dans le sud de la France). On a aussi trouvé des lames d’obsidienne vieilles de 5000 ans en Irak, dans ce qu’on appelait autrefois la Mésopotamie.

Des armes aux outils, l’obsidienne a aussi été le support d’objet de culte : talismans, miroirs, et même masques funéraires pour protéger les défunts dans l’au-delà. On trouvait aussi des instruments sonores servant à chasser les démons, grâce aux tintements des éclats d’obsidienne qui s’entrechoquaient sous l’effet du vent, ainsi que des bijoux. Et bien entendu, les civilisations précolombiennes (Aztèques et Mayas principalement) considéraient l’obsidienne comme une grande pierre de protection. Chez les Olmèques, l’obsidienne était également utilisée en médecine pour lutter contre les virus, les bactéries et les lésions tissulaires, mais aussi pour les chirurgies crâniennes. Les Aztèques la considérait comme une pierre magique et ils s’en servaient pour fabriquer des miroirs dans lesquels ils lisaient l’avenir (notez que ce genre de miroirs sont toujours utilisés de nos jours comme outils de divination, mais cela requiert de bien connaître la pratique ET de très bien se protéger avant !).

De nos jours, en dehors des pratiques ésotériques et de l’usage séculaire conservé chez les natifves d’Amérique, c’est pour ses propriétés coupantes que l’obsidienne nous sert toujours, par exemple pour la fabrication de certains scalpels (entre autres pour la chirurgie animale qui demande une très grande précision), la finesse de la lame et la régularité du fil étant supérieures à celles des meilleurs aciers.

Morceau brut d’obsidienne acajou sur fond blanc. La pierre est couleur rouille foncé avec des tâches noires.
Obsidienne acajou, Oregon, USA – par James St. John

Propriétés de l’Obsidienne

On prête depuis la nuit des temps plusieurs grandes propriétés à l’obsidienne, avec en tête la protection et la guérison. Les anciens peuples d’Amérique Latine la reliaient à la mort, tout en la voyant comme le « sang de la Terre ». Son origine volcanique et son absence de structure en font une pierre de libération énergétique (du bas vers le haut, et de l’intérieur vers l’extérieur).

Bien entendu, comme toutes les autres pierres aux multiples variétés, chaque type d’obsidienne a ses propriétés propres tout en partageant un socle commun (que l’on attribut généralement à l’obsidienne noire, car elle est la plus fréquente sur le marché). Mais quelque soit ses variantes, l’obsidienne est très importante en lithothérapie.

C’est une des pierres utilisées pour bloquer les ondes électromagnétiques des appareils électriques, notamment concernant les appareils fonctionnant en wifi et les ordinateurs.

Sur le plan physique

Les Aztèques utilisaient l’obsidienne réduite en poudre pour aider à cicatriser les plaies. Cette pierre peut notamment être utilisée en élixir. L’obsidienne aide à soulager les douleurs articulaires, les crampes et les tensions musculaires, elle protège le cœur et l’ensemble du système cardiaque, elle régule la circulation sanguine et purifie le corps. Par ses propriétés cicatrisantes, elle améliore la qualité de la peau sur le long terme. L’obsidienne a également une action positive sur le système digestif : elle aide à soulager les douleurs d’estomac et les crampes abdominales. On peut aussi l’utiliser pour aider à soulager les douleurs liées au cycle menstruel. Elle apaise également les maux de dos et protège la colonne vertébrale.

Par son énergie de Feu, elle est idéale pour les personnes frileuses et pour celleux qui ont toujours les mains froides. Enfin, l’obsidienne aide à lutter contre toutes les formes d’addiction. D’une manière plus générale, l’obsidienne favorise l’absorption des vitamines, ce qui contribue au renforcement du système immunitaire.

L’obsidienne flocon de neige est réputée pour être antispasmodique, et l’acajou revitalise le sang et aide à se débarrasser des énergies pathogènes. Tandis que l’obsidienne « œil céleste »/arc-en-ciel (considérée comme la plus puissante et complète des obsidiennes) est une bonne alliée pour calmer les peurs et pour accompagner les personnes sujettes aux dépressions nerveuses, aux convulsions et à l’épilepsie. Cette variété permet aussi d’aider la guérison de certains maux liés à nos vies antérieures. Quant à l’obsidienne aux teintes vertes, elle est une bonne alliée pour la vésicule biliaire et le cœur.

Plus globalement, l’obsidienne aide à avoir une meilleure compréhension psychosomatique des maladies (pour cela, la baguette d’obsidienne noire est un outil très adapté).

Sur le plan psychique

L’obsidienne chasse les illusions et peut servir à l’ancrage, tout en permettant de se bâtir une protection pour favoriser la concentration notamment lors de la méditation, lorsqu’elle apaise les émotions culminantes (mais elle fera à l’inverse une montée d’énergie avant de l’évacuer si l’émotion est à son stade initial). Attention toutefois : méditer avec l’obsidienne ne se fait que si vous avez vraiment envie de connaître la vérité sur vous-même, car l’obsidienne ne ment pas et sait faire sortir ce qui est enfoui profondément… L’obsidienne noire ou brune peut remplacer la tourmaline noire sous la plante des pieds ou au point énergétique Racine lorsque l’on médite avec une pierre bleue ou violette pour travailler sur les centres énergétiques supérieurs, afin de bien conserver un lien à la terre et faciliter un retour au concret.

Ce rôle de protection ne se limite évidemment pas à la méditation. Plus globalement, l’obsidienne est un puissant bouclier contre les énergies négatives (et même généralement contre toutes les influences néfastes).

Ses propriétés tranchantes sont aussi bien physiques que métaphoriques : cette pierre « tranche » les ténèbres pour accéder à la lumière liée à la connaissance et à la vérité. Ainsi elle permet d’élargir notre champ de conscience pour aider notre âme à grandir en l’entourant d’énergie positive. L’obsidienne est de fait une pierre d’équilibre, notamment pour ce qui tient des notions du Yin et du Yang.

Les larmes d’Apache

On les trouverait là où, selon les légendes locales, un natif américain serait mort, la pierre résultant des larmes des épouses éplorées… Cela confère à ces pierres un pouvoir sur le chagrin, qui est apaisé, permettant d’avoir une vision claire de la source de la détresse.

Elles permettent d’éliminer les blocages qui pèsent sur les capacités d’expression, et de lutter contre l’autocensure. Elles aident aussi à lutter contre les complexes d’infériorité et sont de bonnes alliées pour apaiser la paranoïa.

Obsidienne acajou

Moins puissante que la noire, elle est cependant plus stabilisante, et on la recommande aux personnes manquant de sens des responsabilités et des réalités. Utile pour empêcher de se perdre dans les rêveries et pour s’ancrer dans le réel, et donne de l’énergie pour les voyages.

L’obsidienne acajou est aussi très utile pour fortifier les auras faibles, pour fluidifier la circulation de l’énergie des centres énergétiques Sacré et Plexus solaire.

Obsidienne dorée

Donne de l’énergie pour lutter contre nos propres influences négatives, et pour avoir le courage de voir la vérité. Excellente pierre pour toute personne s’adonnant à la recherche théologique.

Cette variété est aussi très pratique pour tout ce qui touche à l’ego, et permet d’éliminer les sentiments de futilité et de conflit. Elle est aussi une bonne alliée pour les personnes introverties qui pourront grâce à elle se libérer de leurs conditionnements pour rayonner.

Obsidienne flocon de neige

La moins puissante mais de fait celle qui demande le moins de précautions pour l’utiliser, elle sera donc une parfaite obsidienne pour les personnes débutantes dans les pratiques ésotériques. Ces pierres calment et apaisent, permettant ainsi de relâcher les blocages en douceur. 

Ces pierres noires et blanches sont de très bonnes pierres d’équilibre entre spirituel et matériel, Yin et yang, et elles aident à l’impartialité. Les obsidiennes mouchetées aident les hypocondriaques à se recentrer et à s’éloigner de leurs somatisations. Elles aident également à surmonter les épreuves en instillant l’espoir.

Obsidienne « Œil céleste » ou arc-en-ciel

Elle permet d’aller le plus au fond des choses, d’explorer les tréfonds de notre mémoire, de révéler les pans notre personnalité ignorés et masqués. C’est aussi une pierre très puissante pour la spiritualité, qui rayonne d’énergie positive et protectrice. Elle est donc très utile lorsqu’on travaille sur les couches supérieures de l’aura et sur tout ce qui touche aux plans spirituels supérieurs (pour cela elle s’associe très bien à l’azurite, au saphir et au lapis-lazuli).

Du fait de sa puissance extrême, il convient de ne la solliciter que pour des tâches précises et surtout très importante, si l’on veut s’assurer de supporter son énergie. Elle peut procurer de grandes joies, mais également de profondes tristesses si elle est mal utilisée.

Portée en pendentif, l’obsidienne arc-en-ciel absorbe l’énergie négative de l’aura et élimine le stress de notre corps.

Obsidienne argentée

Particulièrement adaptée aux voyages hors du corps, puisqu’elle aide à maintenir le lien entre le corps astral et le corps physique. Aide à garder patience et persévérance.

Éclat taillé d’obsidienne verte posé sur la paume d’une main.
Éclat d’obsidienne verte – par NTNU Vitenskapsmuseet (photo H. Bjerck)

Conseils divers

L’obsidienne est bien adaptée pour les personnes très structurées, qui savent se contrôler et/ou dont l’énergie est contenue. Dans ce cas, elle peut être une pierre utile dans le cadre d’une thérapie pour gérer les traumatismes émotionnels. En revanche, cette pierre peut être très déstabilisante pour les personnes émotives, et ne conviendra peut être tout simplement pas (dans tous les cas, il faudra avec ces personnes utiliser cette pierre avec grande prudence). L’obsidienne est également peu conseillée pour les enfants, car elle risque d’exacerber leurs états émotionnels déjà très forts… Cependant, la variété flocon de neige peut être tolérée dans ces deux cas.

L’obsidienne est une pierre très puissante, aussi il convient de l’utiliser avec précaution, surtout lorsqu’elle n’est accompagnée d’aucune autre pierre. Si vous débutez dans la pratique ésotérique, assurez-vous d’être conseillé·e par une personne expérimentée, et évitez de manipuler certains objets dits magiques faits en obsidienne, notamment les fameux miroirs noirs. Comme évoqué dans les propriétés sur le plan psychique, l’obsidienne fait sortir la vérité, et par extension elle ne supporte pas le mensonge, il ne faut donc pas l’utiliser sans réfléchir si l’on se ment à soi-même… dans le même ordre d’idée : on n’utilise jamais d’obsidienne lorsque l’on a de mauvaises pensées, car son bouclier marche aussi contre nous-même, et le retour de bâton peut s’avérer intense. 

Lorsqu’on a travaillé avec de l’obsidienne, il est conseillé ensuite de méditer un moment avec du cristal de roche pour compenser l’obscurité apparente de l’obsidienne. Si au cours d’un travail on se rend compte que l’obsidienne est trop puissante, il faut alors immédiatement la retirer et utiliser une sélénite et un quartz rose pour rétablir l’équilibre. En outre, hormis pour des travaux spécifiques, l’obsidienne est une pierre relativement solitaire qui ne supporte à son contact direct que le cristal de roche et qui a tendance à écraser l’énergie des autres pierres (surtout celles qui apaisent). Par ailleurs, il faut éviter de porter en même temps de l’obsidienne et de l’œil de tigre ou du Shiva lingam

En ce qui concerne son entretien, d’aucun disent qu’elle n’a pas besoin d’être purifiée… La réalité et que s’il est vrai qu’elle peut « encaisser » pendant un temps les agressions extérieures comme intérieures, il faudra tôt ou tard la purifier afin que son énergie ne faiblisse pas, et si on la porte sur soi ou qu’on la manipule régulièrement, il faudra de toutes manières la nettoyer physiquement pour maintenir son intégrité (à raison d’une fois par semaine si elle est portée tous les jours). Ce nettoyage se fera à l’eau, et la purification peut se faire également à l’encens ou dans la terre. Gardez en tête que l’obsidienne se comporte comme du verre, veillez donc à l’essuyez avec un chiffon doux pour ne pas la rayer. En ce qui concerne le rechargement, comme toujours on peut la placer sur un amas de quartz, et/ou l’exposer au soleil (obsidiennes noires, acajou, dorées, flocon de neige et larmes d’Apache) ou à la lune (obsidiennes argentées et « Œil céleste »/arc-en-ciel).

Enfin, en sorcellerie, l’obsidienne est liée aux pouvoirs, problèmes et intentions qui suivent : agression, ancrage (toutes mais particulièrement les larmes d’Apache), après-vie (toutes mais particulièrement les larmes d’Apache), besoins (obsidienne flocon de neige), calme (larmes d’Apache), capacités psychiques (larmes d’Apache), chagrin (larmes d’Apache), chance (toutes mais particulièrement les larmes d’Apache), clairvoyance, clarté (toutes mais particulièrement les larmes d’Apache), communauté, compétences (les développer, obsidienne à reflets d’or), concentration (obsidienne flocon de neige), confiance en soi (obsidienne flocon de neige), connexions, consacrer / bénir, conscience (subconscient), créativité, croissance personnelle, danger (larmes d’Apache), divination, émotions (toutes mais particulièrement les larmes d’Apache), enchantements, énergie (sexuelle, spirituelle pour l’obsidienne neige, générale pour les larmes d’Apache), équilibre (général pour toutes, corps/âme/esprit pour les larmes d’Apache), Karma (larmes d’Apache), lier, magie, manifestation, mariage, messages / présages angéliques, mort (toutes mais particulièrement les larmes d’Apache), négativité (obsidienne flocon de neige & larmes d’Apache), obstacles (émotionnels & énergétiques), paix (toutes mais particulièrement les larmes d’Apache), pardon (larmes d’Apache), peur (toutes mais particulièrement les larmes d’Apache), pouvoir, prise de conscience (obsidienne arc-en-ciel & obsidienne flocon de neige), problèmes, protection (émotionnelle, contre les déperditions d’énergie pour l’obsidienne neige, générale pour les larmes d’Apache), purification (obsidienne flocon de neige), relations (obsidienne arc-en-ciel), sagesse (obsidienne flocon de neige & larmes d’Apache), les sens (tous pour l’obsidienne arc-en-ciel, et larmes d’Apache pour la vue), soutien, spiritualité, transformation émotionnelle, travail sur soi (larmes d’Apache), tristesse (larmes d’Apache).

Le mot de la fin…

Fortement liée à la pratique magique, l’obsidienne est une pierre très utilisée encore de nos jours pour la fabrication d’objets rituels ésotériques : les miroirs noirs de divination, évidemment, mais aussi les lames athamé, les baguettes,… Mais quel que soit son usage et sa variété, l’obsidienne nous suit depuis toujours et ne laisse personne dans l’indifférence.

Pour conclure, selon Gérard Cazals, le message de l’obsidienne est le suivant : “Le feu, issu du cœur de la Terre, est l’énergie primordiale de la création. De même, le feu intérieur qui habite l’homme est le moteur de son évolution. Ce feu peut être aussi bien constructeur, s’il est bien maîtrisé, que destructeur, quand il est incontrôlé.

Je vous laisse méditer sur cela… Vous pouvez aussi consulter les précédents articles sur le thème de la Lithothérapie.

On se retrouve dans deux semaines (le 8 avril 2022) pour continuer à parler numérologie, avec cette fois-ci un article sur le nombre 8.

D’ici là, prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Sources

  • La Quintessence des Pierres, 56 pierres au cœur de notre vie” de Gérard Cazals
  • « Dictionnaire de la Lithothérapie » de Reynald Georges Boschiero
  • Encyclopédie des cristaux” de Judy Hall
  • Le grand livre des correspondances” de Sandra Kynes
  • Le site France Minéraux
  • Le site de Mrs.Kuartz
  • Ma formation de Conseillère en Lithothérapie, ainsi que les connaissances que j’ai glané au fil des années
  • Article Wikipédia sur l’obsidienne
  • Base de données de gemmologie pour mieux connaître et identifier les
    gemmes, synthèses & imitations
Fav & Follow si vous avez aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.