Pierre du mois #11 – Septembre : Le Saphir

Cette semaine, je vous présente une pierre qui paraît froide de prime abord, mais qui cache bien des secrets et bien des pouvoirs. Multiple et complexe, ce parent du rubis endosse de nombreux rôles, et bien que plus discret il a su se faire une grande place dans différentes cultures.

Et alors que dernièrement on peut voir les esprits s’échauffer et le stress de la rentrée scolaire gagner bon nombre de gens, il apparaît logique que la pierre du mois de Septembre, le Saphir, soit l’alliée idéale pour apaiser nos cœurs et nos pensées.

Morceau de saphir brut, à couleur dominante bleu mais avec des zones blanches ou violettes.
Saphir brut provenant de Madagascar – par Kluka
Avertissement : la lithothérapie ne peut remplacer un suivi médical ou psychologique professionnel. C'est une aide palliative, un soutien, mais en aucun cas un médicament ni un traitement miracle. De plus, les énergies des pierres sont subtiles et leur efficacité dépendant de notre propre énergie, les résultats ne peuvent être garantis ni égaux d'une personne à l'autre. Cette démarche doit être effectuée en toute conscience des limites de la lithothérapie et de nos propres limites.

Carte d’identité du Saphir

Composition chimique :  Al2O3 (+ traces Fe, Ti)

Catégorie : oxydes (famille des Corindons)

Dureté : 9

Densité : 3,93 – 4,03

Système cristallin : trigonal (rhomboédrique)

Formation : magmatique ou métamorphique

Couleur du trait : blanc

Gisements / provenance : Australie, Birmanie, Brésil, Cambodge, Canada, Chine, États-Unis, France (gisements alluvionnaires en Auvergne), Inde*, Kenya, Laos, Madagascar*, République Tchèque, Sri Lanka, Tanzanie*, Thaïlande, Vietnam (* principaux producteurs)

Couleur : principalement bleu, mais aussi incolore (blanc), rose, jaune (voire orangé), violet, vert, ou noir

Signes du zodiaque : Varie selon la couleur (Gémeaux pour le saphir bleu et le vert, Lion pour le vert et le jaune, Vierge pour le pourpre, Balance pour le blanc et le rose, Sagittaire pour le saphir étoilé, l’indigo, le bleu roi et le noir, Capricorne pour le saphir étoilé)

Numérologie : 2 en général, varie selon la couleur (4 pour le jaune et le blanc, 6 pour le saphir étoilé, 9 pour le pourpre)

Planètes / astres : Lune, Neptune, Saturne, Vénus (+ Jupiter pour le saphir étoilé)

Élément : Eau

Centres énergétiques (chakras) : Selon la couleur – Cœur pour le rose et le vert, Gorge pour le saphir étoilé, Troisième œil pour le jaune, l’indigo, le bleu roi et le saphir étoilé, Coronal pour le jaune et le pourpre, Transpersonnel pour le pourpre, et Soma pour le pourpre et le bleu roi, Terre et vies antérieures pour le noir. A noter que les saphirs bleus conviennent à tous les chakras, spécialement celui de la gorge, et que l’indigo est bon pour tous les purifier.

A noter qu’en France, les Noces de Saphir célèbrent les 16 années de mariage. Le saphir est également une pierre liée à Beltaine.

Origine & formation du Saphir

Tout comme le rubis, le saphir est une variété de corindons, et comme lui il est donc formé soit à partir d’un magma riche en aluminium (formation magmatique), soit par un métamorphisme de contact se produisant à de hautes températures et à de basses pressions (formation métamorphique donc). La différence entre les deux pierres est que le saphir se forme plus près de la surface, où se trouvent plus fréquemment le fer et le titane qui lui donnent sa couleur bleue caractéristique.

L’autre différence avec le rubis, c’est que si pour ce dernier il faut au moins 1% de chrome pour lui donner sa couleur rouge, il ne faut que 0,01% de fer et de titane pour donner le bleu du saphir. C’est la proportion de ces deux éléments qui donne les variations allant du bleu clair au bleu sombre. Le bleu vif et intense est la couleur la plus recherchée dans les saphirs, les plus connus ayant été extrait au Cachemire jusqu’en 1979. On trouve également des saphirs de couleur rose, verte, jaune, violette, ou encore incolores (dits blancs), multicolores ou avec d’autres tons (comme le noir), ce qui est là aussi une différence avec le rubis (qui n’est que rouge). Dans ces cas, la couleur est du à la présence de vanadium (violet), de chrome (rose) ou de plus de fer (jaune et vert).

A noter que si les saphirs sont trop claires, trop sombres ou avec beaucoup d’inclusions, ils sont parfois chauffées pour rehausser la couleur et la clarté (en dissolvant les éléments présents à l’état de traces dans la pierre). Il existe également (comme pour le rubis), des saphirs avec inclusions d’aiguilles de rutile, créant un astérisme lors d’une exposition à la lumière solaire, donnant le nom de saphir étoilé. Ces saphirs étoilés sont taillés en cabochon, car cette forme renforce l’effet lumineux.

Avec le diamant, l’émeraude et le rubis, le saphir est une des quatre “pierres précieuses”. Le mot « saphir » désigne en général les saphirs bleus, les autres couleurs étant désignées sous l’appellation « fancy ».

Un peu d’histoire

Le mot saphir viendrait de l’hébreu « sappir« , qui a donné « sappheiros » en grec puis « sapphirus » en latin. Les Grecs et les Romains, pour qui la couleur bleue était toujours associée au pouvoir céleste et divin, utilisaient des saphirs extraits au Sri Lanka au 5e siècle avant notre ère, et les Égyptiens vénéraient le saphir qu’ils considéraient comme une pierre sacrée et révélatrice de justice et de vérité (lorsqu’un grand prêtre rendait justice, il portait d’ailleurs comme symbole de la Vérité une figurine en saphir qu’il utilisait comme sceau sur les documents attestant du verdict). Les Perses, quant à eux, pensaient que le bleu du ciel résultait des reflets du saphir. Il faut cependant nuancer l’engouement pour le saphir durant l’Antiquité, car l’on sait aujourd’hui que ce nom était aussi donné au lapis-lazuli, si bien que parfois leurs usages se confondent dans les sources (comme par exemple pour le soin des yeux) et on ne sait pas bien lequel est réellement désigné. Ainsi, le saphir de la Jérusalem céleste dans la Bible serait plus probablement un lapis-lazuli, et quand Hildegarde de Bingen parle de saphir, elle désigne en réalité le lapis-lazuli…

Au Moyen Âge, l’Église catholique associe le saphir à la pureté divine et à la Vierge Marie, et il était pour cela porté par les cardinaux (en bague à la main droite). Les gemmes de l’époque ornent principalement les bijoux (pendentif saphir, bracelet, collier, etc.) et des objets tels que les hanaps (grands verres en forme de vases). Depuis, plusieurs gros saphirs ont été découverts et taillés, comme le Black Star of Queensland (saphir noir étoilé de 733 carats, estimé aujourd’hui à plus de 100 millions de dollars), le Logan (le plus gros saphir bleu, 423 carats), la Star of Bombay (saphir du Sri Lanka de 182 carats, et conservé au Smithsonian Institution de Washington), ou encore le Grand Saphir de Louis XIV, connu pour sa forme de losange (135,8 carats)…

Depuis le début du 20e siècle, on fabrique en laboratoire des saphirs synthétiques (tout comme les des rubis), dont la composition chimique et les propriétés physiques sont les mêmes que celles des pierres naturelles, grâce aux travaux du chimiste français Auguste Verneuil qui a découvert en 1902 une méthode de synthèse à l’égal de la nature. On peut toutefois déceler ces pierres synthétiques par leurs lignes de cristallisation (généralement incurvées pour les productions les plus anciennes). La fabrication de saphir synthétique est aujourd’hui industrielle.

Par ailleurs, sa dureté mais surtout sa résistance aux hautes températures (son point de fusion est à 2030°C) font que son utilisation industrielle est bien plus large que le rubis : sa capacité à s’accorder à une très large bande de transmission du spectre électromagnétique (de l’UV jusqu’à quasiment l’infrarouge) le rend très utile pour les lasers, et sa grande résistance aux rayures et aux chocs en fait un matériaux de choix pour les verres de montres, les lentille et les écrans de smartphones et tablettes, ainsi que pour les vitres militaires. Le saphir est aussi un excellent isolant et un très bon conducteur électrique, d’où son utilisation dans les téléphones portables et les systèmes de communication des satellites. Enfin, de part sa bonne biocompatibilité, on a commencé à l’utiliser (principalement en Ukraine) comme élément de fixation dans l’articulation des prothèses de la hanche. Bien sûr, pour tous ces usages, il s’agit de saphir synthétique.

Saphir brut biterminé, avec des stries caractéristiques sur les faces, et de couleur bleue intense.
Saphir brut biterminé, provenant du Sri lanka – par Robert M. Lavinsky

Propriétés du Saphir

Bien que similaire sur presque tous les points avec le rubis, il a suffit d’une infime différence au niveau atomique pour que le saphir ait une énergie complètement différente : là où le rubis à une énergie de type Feu, la saphir, plutôt dans l’élément Eau, va apaiser les excès de Feu à la fois psychiquement et physiquement. C’est sans doute pour cela qu’il a été depuis toujours associé à la spiritualité : pierre de prophétie et de gloire divine pour les hébreux, matériau pour les Tables de la Loi ramenées par Moïse, ornant le pectoral d’Aaron, facilitant la prière et la méditation pour les bouddhistes, pierre de dévotion et d’offrande pour les hindous, en bague sur la « main qui bénit » (main droite) des cardinaux et symbole de fidélité dans le catholicisme, et matériau du sceau de Salomon qui lui conférait sagesse et capacité de dominer les démons,…

Symbole historique de pureté, de loyauté, de justice et de fidélité, le saphir montre, avec son opposé le rubis, que la nature fait bien els choses, car ces deux corindons sont tout autant contraires que complémentaires.

Sur le plan physique

Calmant les excès de Feu, le saphir est tout indiqué pour aider à apaiser la fièvre, les inflammations, l’hypertension, les hémorroïdes, les saignements (dont les menstruations), les brûlures. Il est aussi réputé (à moins que ça ne soit le lapis-lazuli, encore une fois ce n’est pas toujours clair) pour aider à soigner les infections et inflammations des yeux (sous forme de pâte ou d’élixir, ou pierre directement posée sur les paupières). On l’utilise aussi contre les éruptions cutanées, notamment l’acné (avec de « l’eau de saphir » et des compresses).

Le saphir aide également à soulager les maux de tête (dont les migraines), les douleurs articulaires et nerveuses, les troubles pulmonaires et respiratoires, et stimule dans le même temps la vitalité du corps (notamment en aidant la peau, les ongles et les cheveux – aidant ainsi à prévenir leur chute – à se régénérer) ainsi que la thyroïde, et fortifie le système digestif. Il agit aussi sur la glande pituitaire (hypophyse) et aide donc à réguler les hormones agissant sur différentes fonctions du corps. Le saphir aide notamment à réguler la transpiration lorsqu’elle est excessive.

Sur le plan psychique

Tous les saphirs ont des spécificités selon leur couleur, mais tous partagent des caractéristiques communes. Appelé parfois « pierre de sagesse », le saphir est globalement une gemme curative. On le dit capable d’éloigner les démons et le mal, et, placé traditionnellement du côté droit, il est censé protéger la personne qui le porte contre l’emprisonnement et les problèmes judiciaires. Plus globalement, le saphir focalise et calme le mental (il aide donc à lutter contre la nervosité et favorise le sommeil), notamment en éliminant les pensées indésirables et la tension mentale. Il aiderait à atténuer la désorientation spirituelle et serait un allié de choix pour les personnes dépressives (par son action sur la tristesse et les craintes et en favorisant la joie de vivre). Il attire la prospérité et les dons en tous genres. Placé sur la gorge, il aide à laisser aller la frustration et aide à l’expression personnelle (il peut être l’allié des personnes qui ont un trouble de l’élocution, comme le bégaiement). Enfin, le saphir a une action apaisante et équilibrante sur les troubles mentaux.

Le saphir bleu est la « pierre du chercheur de vérité spirituelle », et est associé à l’amour et à la pureté. Il aide à rester sur la voie spirituelle, et lors des cérémonies chamaniques il transmue les énergies négatives. Pierre très efficace pour guérir les chakras, elle stimule l’expression (notamment de la vérité personnelle).

Le saphir bleu roi élimine les énergies négatives des chakras et stimule le troisième œil. Il enseigne également la responsabilité personnelle pour les sentiments et les pensées, tout comme le saphir indigo (qui favorise également l’intuition).

Le saphir pourpre est une pierre d’éveil qui aide à approfondir la méditation, stimule la montée de l’énergie kundalini et aide à s’ouvrir spirituellement. Il encourage les qualités visionnaires et calme les personnes défaillantes émotionnellement.

Le saphir rose agit comme un aimant, et attire tout ce dont on a besoin pour évoluer. Il aide à maîtriser les émotions, dissipe les blocages émotionnels, et aide à intégrer les énergies transmuées.

Le saphir vert est appelé « pierre de fidélité » : il accroît la compassion et la compréhension de la vulnérabilité des gens et de leurs qualités uniques. Il aide à faire confiance et honorer les croyances des autres. Il améliore la vision intérieure et extérieure et aide à se rappeler des rêves.

Le saphir jaune est une gemme curative védique en Inde, liée au dieu hindou Ganesha, et elle attire la richesse. En outre, le saphir jaune stimule l’intellect et améliore la concentration, pour permettre d’avoir une vision d’ensemble.

Le saphir incolore/blanc a une énergie extrêmement pure et conduit la prise de conscience spirituelle à une fréquence très élevée, pour la connecter à la conscience cosmique. Cette variété est très protectrice au niveau spirituel : le saphir blanc écarte les obstacles et permet d’accéder à son plein potentiel et à son objectif de vie.

Le saphir étoilé favorise la bonne humeur et stabilise les pensées, en aidant à anticiper les intentions des autres.

Le saphir noir est protecteur et aide à se recentrer en donnant confiance en sa propre intuition. Le porter accroît les perspectives d’emploi et aide à garder son travail (évidemment, il ne vous empêchera pas de le perdre si vous travailler mal, soyons raisonnables…).

Saphir brut, violet, sur cristaux de feldspath (albite) et de mica (biotite) donnant une mâcle blanche avec traces noires et rouille.
Saphir brut, violet, sur cristaux de feldspath (albite) et de mica (biotite), provenant de Madagascar – par Parent Géry

Conseils divers

Le saphir est idéal pour les personnes qui s’emportent facilement ou qui sont « trop sensibles », et plus généralement il convient très bien aux hommes, notamment ceux qui ont l’esprit logique et méfiant à l’égard de toute forme de spiritualité abstrait. il convient également très bien aux personnes avec des hautes responsabilités (chef·fe d’entreprise, administrateurices, gestionnaires, responsables politiques,…). Le saphir est également une bonne pierre pour les personnes qui sont dans la recherches scientifique, qui explorent ou sont aventurières.

Le saphir est formidable en association avec une chrysoprase (qui chasse les congestions et blocages) et avec un « diamant de herkimer » (amplificateur).

Quant à son entretien, le saphir supporte tous les types de purification (encens, sel, eau, terre) et se charge à la lune et/ou sur un amas de quartz.

Enfin, en sorcellerie, le saphir est lié aux pouvoirs, problèmes et intentions qui suivent : amélioration, amitié, amour (saphir rose), argent, autorité, bonté, calme (saphir rose), capacités psychiques, cauchemars, chance, colère, commencements, communication, conscience (surtout saphir étoilé), courage, croissance intellectuelle, dévouement, émotions, enchantement, encouragement, énergie (réception), envie, esprit / mental, esprits, éveil spirituel (saphir noir), faveurs (les gagner), fidélité, foi, guérison, humeurs (les améliorer, saphir étoilé), imagination, inimité, intuition, liberté, magie défensive (et générale avec le saphir étoilé), manifestation (rêves), motivation, objectifs, paix, perspicacité, peur, plan astral, pouvoir (général, magique, masculin), problèmes, prophétie, prospérité (saphir étoilé), purification, réconciliation, sagesse, sexualité, sommeil, spiritualité, subconscient (saphir noir), travail onirique, vérité, visions, voyage.

Le mot de la fin…

Si vous cherchez une pierre de guérison complète, tant pour le corps que pour le mental, qui vous soutienne dans votre spiritualité et qui a également le mérite d’être très belle et d’offrir un vaste choix de couleurs (même si certaines sont plus rares et que le bleu reste le plus facile à se procurer), le saphir semble tout indiqué !

Pour conclure, selon Gérard Cazals, le message du saphir est le suivant : “L’esprit guide l’énergie vers la Vérité et la Justice. Fidélité et persévérance sont nécessaires, pour ne pas se laisser absorber par les passions du monde.”

Je vous laisse méditer sur cela… Vous pouvez aussi consulter les précédents articles de ma série sur les pierres du mois.

Je vous retrouve dans deux semaines (donc le 8 octobre 2021) pour un nouvel article, où il sera question du chat, cet animal associé depuis des siècles aux sorcières et à toutes sortes de superstitions (vous pouvez également consulter mes autres articles sur les animaux et leurs symboliques).

D’ici là, prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Sources

  • La Quintessence des Pierres, 56 pierres au cœur de notre vie” de Gérard Cazals
  • Encyclopédie des cristaux” de Judy Hall
  • Le grand livre des correspondances” de Sandra Kynes
  • Le site France Minéraux
  • Ma formation de Conseillère en Lithothérapie, ainsi que les connaissances que j’ai glané au fil des années
  • Article Wikipédia sur le saphir
Fav & Follow si vous avez aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.