Pratiquer quand ça ne va pas ?

Que l’on débute ou qu’on ait beaucoup d’expérience dans les domaines ésotériques, il y a régulièrement des moments où l’on peine à trouver comment pratiquer. Qu’il s’agisse d’une perte de foi momentanée, d’un manque de temps pour soi, ou de problèmes de santé, on doit parfois se résoudre à laisser de côté rituels et célébrations…

Mais pour autant, la magie n’est jamais très loin et il est toujours possible de trouver quoi faire sans se mettre en danger ou sans se mettre la pression concernant la durée de mise en place. Mais alors, comment pratiquer quand ça ne va pas ?

En noir et blanc, sur une plage, une personne habillée en noir avec un long manteau et la capuche sur la tête se tient debout à droite, de dos.
« Sanar » par Engin Akyurt – via Pixabay

Pour ce premier article de 2022, j’ai passé de longues heures à chercher de quoi vous parler. Et pendant cette longue réflexion, j’ai fais le tour de ma pratique : où j’en suis, ce qui me manque, ce que j’aimerais améliorer, ce que je voudrais faire… et j’ai eu l’évidence plaquée devant moi : l’année 2021 n’a pas été l’année que j’aurais voulu avoir dans ma pratique.

Je n’ai pas fêté les célébrations qui me tenais le plus à cœur, par manque de temps, de place chez moi, d’énergie, parce que ça n’allait pas… J’ai mis de côté certaines choses, j’ai traîné des pieds pour d’autres, j’ai même eu une baisse de foi…

A un moment ou à un autre, on finit toujours par se confronter à ça. Mais il y a quelques chose que j’ai appris au tout début de ma pratique qui m’a permit d’éviter de culpabiliser pour tout cela, et c’est ce que je vais vous transmettre aujourd’hui.

Pratiquer quand on manque de temps…

Quand on commence à se lancer dans la sorcellerie, on s’imagine toujours qu’il est d’abord et surtout question de rituels, et il n’y a pas de secret, un rituel ça prend du temps : il faut s’organiser en amont pour réunir les ingrédients, prévoir le bon moment, nettoyer, purifier et protéger la zone, installer le matériel (lui aussi préalablement nettoyé et purifié), faire le rituel, puis tout nettoyer et purifier à nouveau avant de tout ranger… De quoi s’épuiser par avance.

Mais pratiquer la sorcellerie ne se résume pas qu’à ça, et en vérité les rituels ne représentent qu’à peine 20% de la pratique (et encore, je pense que je vois large…). Et à force on se rend compte qu’il y a pleins de choses à faire qui prennent très peu de temps et qui sont toutes importantes, à leur manière. Je vais ici en dresser une liste qui bien sûr est loin d’être exhaustive, mais qui peut vous inspirer.

Commençons par suivre le déroulement de la journée. Si vous vous servez une boisson chaude (ou froide, d’ailleurs) le matin, vous pouvez y instiller une intention, tout en touillant (dans le sens horaire pour attirer quelque chose, dans le sens antihoraire pour repousser). C’est un bon moyen pour manifester du positif pour votre journée sans empiéter sur votre emploi du temps chargé.

Lorsque vous prenez un bain ou une douche, profitez-en pour vous débarrasser des énergies qui vous collent : visualisez-les être décrochées par votre savon/gel douche et être évacuées dans le siphon. Vous pouvez en profiter aussi pour communier avec l’élément Eau si vous en être proche. Lavez-vous autant physiquement que spirituellement. Vous pouvez faire la même chose en vous démaquillant et en vous lavant le visage, les dents,…

Quand vous vous préparez, le choix de vos vêtements et de vos accessoires peut aussi s’accorder avec votre pratique : que ce soit dans les couleurs que vous décidez d’arborer ou les pierres que vous portez, tout peut avoir sa part de magie. Si l’on choisit ce que l’on porte ne fonction de notre humeur, de notre envie de nous sentir bien, sexy, en puissance, on peut aussi le faire en fonction de ce dont on a besoin spirituellement.

Vous pouvez profiter des trajets – si vous ne conduisez pas vous-mêmes, il n’est pas question de se mettre en danger évidemment – pour méditer, réfléchir à vos rituels ou à votre pratique, ou tout simplement pour observer ce qui se passe autour de vous.

Ayez sur vous une pierre, une amulette, un bijou, quelque chose qui vous rassure et qui peut être facilement manipulé, pour l’utiliser dès que vous en avez besoin pour vous calmer, ou pour appuyer une affirmation.

Vous devez nettoyer de fond en comble votre habitation ? Profitez-en, c’est le meilleur moment pour purifier les énergies du lieu sans perdre de temps ! Et si vous n’avez pas le temps pour la fumigation, utilisez des huiles essentielles dans votre produit lavant (à l’eau froide, et en vérifiant que ça ne nuira pas à vos animaux si vous en avez) et ouvrez grand toutes les fenêtres. Procédez dans le sens antihoraire dans chaque pièce pour chasser les mauvaises énergies.

Que ce soit en vous réveillant ou en vous couchant, profitez-en pour lancer vos affirmations pour la journée qui commence ou vos gratitudes pour la journée écoulée. 

Et lorsque vous avez le temps et la motivation pour ça, n’hésitez pas à vous préparer des petits kits pour les jours surchargés, qui pourront aussi vous servir quand vous partez en voyage (par exemple avec des autel de poche).

Pratiquer quand on manque d’envie…

Voilà une toute autre histoire… La motivation, c’est une composante très importante. Et se forcer ne donne jamais de bons résultats. Cependant, ne pas avoir envie de pratiquer n’empêche pas de faire certaines choses moins contraignantes et potentiellement plus amusantes.

Vous n’avez pas envie de vous lancer dans des rituels, quel qu’ils soient, mais vous vous sentez l’âme créative ? Vous pouvez peut être vous amuser en embellissant vos carnets… Vous avez envie de passer du temps dehors plutôt que d’étudier les vertus des pierres ou l’astrologie ? Allez vous promener, aérez-vous et profitez-en pour récolter ce que la nature laisse à votre disposition pour votre pratique.

Si c’est le côté spirituel qui vous fait défaut, il y a tout le reste à disposition : nettoyage, rangement, tri, décoration,…

Si rien de tout cela ne vous fait vraiment envie et bien… faites une pause ! Prenez soin de vous, faites vous plaisir. Être bien avec soi-même est important lorsqu’on pratique, car vous êtes votre principal outil, finalement… Et cela on a tendance à l’oublier trop vite et trop souvent.

Pratiquer quand on est malade / pas en forme…

Tout comme pour le chapitre précédent : ne vous forcez pas mais surtout évitez les rituels ! Quand vous n’allez pas bien, que ce soit parce que vous êtes malade ou parce que moralement ça ne va pas, votre énergie elle-même est altérée, et vous risqueriez d’obtenir l’inverse de ce que vous désiriez. Mieux vaut donc mettre de côté tout ce qui va demander de l’énergie spirituelle.

Par contre, si vous en avez l’énergie physique et morale, tout le reste est possible, mais ne poussez pas trop loin vos limites. Profitez-en pour terminer de lire ces livres que vous avez laissé de côté, pour mettre à jour vos carnets, regarder les vidéos de personnes que vous aimez suivre dans les domaines qui vous intéressent… ou écoutez de la musique, pour vous détendre, pour méditer malgré tout.

Quoiqu’il en soit, il faut que cela ait du sens. Alors puisque c’est VOUS qui n’allez pas bien, peut être pourriez-vous pur une fois ne pensez qu’à vous et ne prendre soin que de vous, pour, justement, aller mieux…

Dans tous les cas, le mot d’ordre reste le même : faites comme vous le sentez, comme vous le pouvez, comme vous le voulez, et surtout, ne vous forcez jamais ! La pratique ésotérique est énergivore, et vouloir faire plus que ce dont on est capable sur le moment c’est contre-productif voire dangereux. Il vaut mieux, parfois, mettre de côté, voir plus petit, ou faire une pause, que de vouloir trop en faire et risque alors de mal faire… Et SURTOUT : ne culpabilisez pas ! Vous avez le droit de ne pas pouvoir tout faire, de ne pas avoir envie, ou de ne pas avoir la force pour ça, c’est humain, c’est normal, et ça arrive à tout le monde.

Je vous laisse sur ces bonnes paroles, en espérant que l’année 2022 sera bénéfique pour votre pratique !

A vendredi 28 Janvier 2022 pour un nouvel article, qui sera consacré au quartz rose.

Prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Fav & Follow si vous avez aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.