Pierre du mois #3 – Janvier : Le Grenat

En ce début d’année 2021, il ne fait aucun doute que les troubles et le chaos nous entourent. Que ce soit avec le contexte mondial ou à cause de la saison hivernal, nous pouvons vite céder à la mélancolie, à la dépression, et à rester sur nos blocages…

Et si la pierre du mois de janvier nous aider à surmonter tout cela ? Le Grenat a ce pouvoir (entre autres) et peut nous aider à avancer et à nous élever. Laissez-moi vous conter tout ce que cette pierre peut faire pour vous !

Photo d’un amas de grenat hessonite orange, dont les cristaux sont de forme dodécaèdre
Grenat Hessonite, de Asbestos, Les Sources RCM, Estrie, Québec, Canada - par Amazing Geologist
Avertissement : la lithothérapie ne peut remplacer un suivi médical ou psychologique professionnel. C'est une aide palliative, un soutien, mais en aucun cas un médicament ni un traitement miracle. De plus, les énergies des pierres sont subtiles et leur efficacité dépendant de notre propre énergie, les résultats ne peuvent être garantis ni égaux d'une personne à l'autre. Cette démarche doit être effectuée en toute conscience des limites de la lithothérapie et de nos propres limites.

Carte d’identité du Grenat

Composition chimique : variable (il existe six variétés principales)

Catégorie : silicates (néosilicates)

Dureté : 6,5 à 7,5

Densité : 3,4 à 4,3

Système cristallin : cubique (avec cristaux en forme de dodécaèdres, trapézoèdres ou rhombododécaèdres)

Formation : métamorphique principalement (on en trouve de formation magmatique)

Couleur du trait : blanc

Gisements / provenance : Afghanistan, Afrique du Sud, Australie, Autriche, Brésil, Ceylan, Chine, États-Unis, Europe, Inde, Madagascar, Sri Lanka, Tanzanie, Tchécoslovaquie

Couleur : rouge, brun, orange, jaune, vert, noir, et bleu à violet (très rare)

Signes du zodiaque : Bélier (hessonite), Gémeaux (mélanite), Cancer (grossulaire, pyrope), Lion (rhodolite, pyrope), Vierge (almandin, andradite), Scorpion (almandin, hessonite), Capricorne (andradite), Verseau (spessartine, uvarovite)

Numérologie : 1 (almandin, spessartine), 2 (grossulaire), 5 (pyrope), 6 (grossulaire, hessonite), 7 (rhodolite, mélanite, hessonite, spessartine, uvarovite), et aussi 3 et 9

Planète / astre : Mars, Pluton

Élément : Feu

Centres énergétiques (chakras) : Racine et cœur en général, purifie les autres centres. En plus selon les variétés : sacré et coronal pour l’almandin, coronal pour le pyrope, gorge pour le mélanite, sacré pour le grossulaire, l’hessonite et le spessartine

Origine & formation du Grenat

Tous les grenats appartiennent donc au système cristallin cubique avec différentes formes de cristaux (dodécaèdres, trapézoèdres et rhombododécaèdres). Ce sont également des néosilicates formés à partir de tétraèdres SiO4 isolées et non reliés entre eux.

De formation généralement métamorphique, le grenat est un minéral dit isomorphe, et sa maille cristalline est de dimension très importante (96 atomes d’oxygènes) et sans clivage. Et sa structure cristalline est très intéressante puisqu’elle comporte une alternance des nombres 3 et 4, symbole de l’incarnation de l’esprit dans la matière…

Le grenat est coloré de diverses manières : soit de façon idiochromatique selon les principaux éléments qui le composent, ou de manière allochromatique selon des impuretés entrant dans sa composition (on obtient alors, par exemple, des grenats grossulaires vert à cause de la présence de vanadium, ou avec du titane dans l’andradite on obtient le noir du mélanite).

Enfin, lorsque de fines inclusions aciculaires et parallèles sont présentes, cela forme une sorte d’étoile (généralement à quatre branches, plus rarement à six), formant ainsi les grenats dits « étoilés ».

Les différents Grenats

Il existe donc plusieurs variétés de grenat, que l’on regroupe depuis 1933 en deux catégories : les alumineux (riches en aluminium) et les calciques (riches en calcium). Et chaque groupe est composé de trois variétés types :

  • Almandin (alumineux) – Fe3Al2(SiO4)3 – rouge foncé à brun – dureté 7 à 7,5 – densité 4,1 à 4,3
  • Pyrope (alumineux) – Mg3Al2(SiO4)3 – rouge à rose ou pourpre – dureté 7 à 7,5 – densité 3,5 à 3,8
  • Spessartite/spessartine (alumineux) – Mn3Al2(SiO4)3 – rouge, orange, brun – dureté 6,5 à 7,5 – densité 3,8 à 4,2
  • Grossulaire (calcique) – Ca3Al2(SiO4)3 – vert, jaune, rouge, brun – dureté 6,5 à 7 – densité 3,4 à 3,6
  • Uvarovite (calcique) – Ca3Cr2(SiO4)3 – vert – dureté 6,5 à 7 – densité 3,4 à 3,8
  • Andradite (calcique) – Ca3Fe2(SiO4)3 – Jaune, vert, noir – dureté 6,5 à 7 – densité 3,7 à 4,1

Il existe ensuite d’autres variétés qui sont proches d’une de ces six variétés principales (le rhodolite partage la même formule que l’almandin, le mélanite celle que l’andradite) ou encore un mélange complexe de ces six espèces (l’hessonite).

A savoir que le grenat almandin est le plus répandu dans le commerce, car c’est le plus dur et le plus dense.

Par ailleurs, il existe un grenat bleu, pouvant paraître bleu-vert à violacé selon la lumière à cause du vanadium qu’il contient. Ce grenat est très rare et n’a été trouvé qu’en petite quantité à Madagascar (fin 1990), aux États-Unis, en Russie, en Tanzanie et au Kenya.

Enfin, sachez qu’il existe aussi des grenats synthétiques : le grenat d’yttrium et d’aluminium (YAG), de formule Y3Al2(AlO4)3, et utilisé au départ comme imitation du diamant dans les années 1970, le grenat de fer et d’yttrium (YIG), de formule Y3Fe2(FeO4)3, ou encore le grenat de gadolinium-gallium, de formule Gd3Ga2(GaO4)3.

Un peu d’histoire

Le grenat est connu depuis l’antiquité, mais faute de méthodes de reconnaissance fiable des pierres, il était régulièrement confondu, comme la spinelle, avec le rubis (notamment pour la variété pyrope). Heureusement, la grande diversité des grenats et surtout leur dureté ont fini par permettre d’éviter ces supercheries.

On utilisait alors le grenat sous diverses formes : les variétés non gemmes (moins précieuses) étaient utilisées pour graver d’autres pierres moins dures (agates, jaspes, ivoire, etc), ou en poudre abrasive pour dégrossir et polir ces mêmes pierres, ainsi que le quartz. Depuis l’antiquité, le grenat est également très prisé des joailliers, alors même qu’il portait un autre nom…

Car le mot grenat est somme toute assez récent : il nous vient d’Albert le Grand, qui désigna, en 1270, par grenat la pierre autrefois appelée escarboucle (c’est ainsi, par exemple, qu’Hildegarde de Bingen la désigne dans ses divers ouvrages). Albert le Grand se serait servi des noms latins « malum granatum« , qui désignait la grenade, pour la couleur rouge, ou « granum« , le grain, car le grenat n’est pas sans rappeler la forme des grains de ce fruit… Mais durant l’antiquité, le grenat connu deux autres noms : Théophraste en premier le nomma anthrax (charbon), puis Pline l’Ancien le désigna comme carbunculus (charbon ardent). Toutes ces appellations, toutefois, ne concernaient que les grenats rouges (principalement la variété almandin, la plus fréquente).

Après la chute de l’Empire Romain, le grenat connu un essor loin du bassin méditerranéen : reprenant le style byzantin, les « barbares » l’utilisèrent en joailleries, et les populations scandinaves s’en servirent pour les rites funéraires, avec la croyance que ces pierres guidaient les morts vers le Valhalla. Plus tard, les mérovingiens les utilisèrent dans des bijoux, ou des accessoires comme les fibules. Au Moyen Âge, le grenat ornait également les boucliers et les pommeaux d’épées.

Beaucoup plus tard, au XVIIIe siècle, le grenat dit Bohème fut très demandé en Europe, pour ensuite connaître un nouvel essor en Asie au XXe siècle, chez les guerrier Honza au Pakistan : la couleur sang donna aux Honza l’idée que le grenat avait un puissant pouvoir meurtrier, et l’utilisèrent pour tailler des balles qu’ils tiraient sur les britanniques, à la place des balles de plomb.

Dans des contextes plus mystiques, le grenat est présent dans la Bible et dans le Coran : lors du déluge, Noé se serait servi d’une lanterne en grenat pour guider l’Arche, et le quatrième ciel évoqué dans le Coran serait composé « d’escarboucles ». Enfin, selon l’astrologie védique, c’est avec le grenat que l’on peut se protéger des influences démoniaques de Rahu.

Schéma illustratif de la classification théorique des grenats
Illustration des différents types de Grenat - par Lina Jakaité

Propriétés du Grenat

Le plus souvent de couleur rouge, le grenat, quelle que soit sa variété, porte en lui un feu capable de nous guider dans les « traversées du désert » : tout au long de l’Histoire, le grenat a connu un fort engouement après des périodes d’épreuves et de crises, notamment après les guerres mondiales. En effet, il favorise la reconstruction, le courage et la foi.

Le grenat symbolise aussi l’esprit chevaleresque : noblesse, pureté des intentions, amour de la Vérité, fidélité à une cause. 

Pierre stabilisatrice et protectrice, elle retourne le mal contre l’ennemi. 

Sur le plan physique

Le grenat renforce l’énergie vitale (surtout s’il est rouge), et est donc très utile en cas de faiblesse (il renforce aussi le système immunitaire). Il est également tout indiqué pour retrouver la vitalité sexuelle (en stimulant la libido).

Voici ce qu’en disait Hildegarde de Bingen à propos des maux de tête : « Si quelqu’un a des maux de tête, il placera l’escarboucle, pendant quelques temps, sur le sommet de son crâne, jusqu’au moment précis où son cuir chevelu deviendra chaud en cet endroit. Puis il la retirera aussitôt, car la force de la pierre traverse sa tête plus rapidement et plus vigoureusement que ne le ferait la pommade ou le baume le plus précieux. De cette façon, sa tête ira mieux. » En effet, le grenat stimule la circulation sanguine, soulageant ainsi les maux de tête.

Enfin, le grenat nous renforce physiquement, notamment côté ossature (particulièrement autour de la colonne vertébrale). Il aiderait aussi à améliorer la cicatrisation.

Sur le plan psychique

Comme tout néosilicate, le grenat favorise l’esprit d’indépendance et l’intégrité, il est donc tout indiqué pour favoriser l’autonomie chez les enfants et chez toute personne trop dépendante, pour aider à « couper le cordon ».

Comme on l’a vu plus haut, il redonne force et courage (les guerriers utilisaient pour cela principalement le grenat almandin). De par sa formation et sa structure, ainsi que par sa richesse en métaux, le grenat apporte également la cohésion et la stabilité. C’est donc une pierre de choix – du moins pour les grenats rouges – pour aider à faire face à des situations compliquées ou désespérées. 

Puisqu’il stimule la confiance en soi et amplifie l’énergie créative, il peut être un allié de choix pour les travaux spirituels intensifs.

Traditionnellement utilisée pour les bagues de fiançailles, le grenat inspire l’amour et le dévouement, équilibre la conduite sexuelle et atténue la disharmonie émotionnelle.

Le grenat almandin

Par sa richesse en fer il aide à supporter les anémies en renforçant l’action des globules rouges. Il favorise également la circulation sanguine (notamment des jambes). 

Il favorise également l’ancrage (spirituel et énergétique). Il éveille la compassion et la charité.

Le grenat pyrope

Très proche de l’amandin, mais moins adapté concernant l’influence sur les globules rouges.

Spirituellement, ce grenat aide à aligner les centres énergétiques avec l’aura, et combine ancrage et sagesse.

Le grenat grossulaire

En plus des propriétés générales du grenat, celui-là est un allié de choix en cas de problèmes juridiques : il incite à la coopération et inspire des solutions ingénieuses.

Le grenat rhodolite

Combine les effets de l’almandin et du pyrope, il renforce à la fois l’esprit et le corps. Le rhodolite stimule la contemplation, l’intuition et l’inspiration. Il participe aussi à fortifier une sexualité saine.

Les grenats oranges (hessonites, spessartite,…)

Favorisent la libido. Petit plus pour le spessartite : il favorise également la fécondité et la formation des hormones sexuelles (grâce à sa richesse en manganèse). Le grenat orange est aussi bon pour aider l’assimilation des nutriments dans l’intestin, il est donc recommandé en cas de perte de poids subite ou de carences alimentaires. 

Il est également recommandé pour aider lors des dépressions (il aide à retrouver le respect de soi, à écarter la culpabilité et le sentiment d’infériorité – à noter que l’hessonite encourage à avoir conscience de sa propre valeur). L’hessonite encourage aussi le service apporté aux autres (tout comme le spessartite) et incite à se lancer dans de nouveaux défis. Et il éveille l’intuition et les facultés parapsychiques. Aide à aller à destination dans les voyages hors du corps. Le spessartite, enfin, intensifie les processus analytiques.

Les grenats jaunes

Favorisent la construction de la personnalité : ils sont donc utiles à l’adolescence et dans les moments de doute. Les grenats jaunes donnent une sensation de solidité et de confiance en soi.

Ils renforcent également le système digestif, notamment l’estomac.

Les grenats verts

Ceux-là sont les alliés de la régénération de l’organisme. La variété uvarovite est très riche en chrome et peut aider dans la régulation de la glycémie et pour supporter le diabète. On peut également l’utiliser pour renforcer le cœur sans risque d’hypertension.

L’uvarovite favorise l’individualité (mais sans égocentrisme), tout en rattachant l’âme à sa nature universelle. Ce grenat intensifie les relations spirituelles et aide à éprouver la solitude (mais sans subir l’isolement).

Les grenats bruns et noirs

Le grenat andradite stimule la créativité et introduit dans les relations ce qui est nécessaire au développement individuel, tout en dissipant les sentiments d’isolement ou d’éloignement et en favorisant le partage. Il réaligne également les champs magnétiques du corps, purifie et élargit l’aura, et ouvre la vision métaphysique.

Le grenat mélanite (noir) fortifie la résistance et favorise l’honnêteté. Il aide à éliminer les blocages des centres énergétiques du cœur et de la gorge, pour aider à dire ce que l’on pense. Il peut aider à surmonter l’absence d’amour et à conduire un partenariat, quel qu’il soit, vers l’étape suivante.

Le grenat bleu

Il est certes très rare mais ses effets sont connus : ce grenat aide à restructurer le mental lorsqu’on a perdu pied, en permettant en outre de retrouver une cohérence dans les pensées.

Grosse "boule" de grenat rouge très foncé, avec des facettes (forme de dodécaèdre).
Natural 17 lb. Garnet Dodecahedron crystal from India - Photo : Rocks for the Spirit

Conseils divers

Le grenat rouge est déconseillé en cas d’hypertension, ainsi que pour les tempéraments impatients, colériques, jaloux ou trop ambitieux. Autrement, le grenat convient à tout le monde, adultes comme enfants. C’est également une bonne pierre pour les personnes aventurières, qui aiment explorer, ainsi que pour les militaires.

Disposé dans une pièce à vivre, le grenat permet aux énergies d’être recentrées, harmonisées.

De manière générale, le grenat en sorcellerie est lié aux intentions suivantes : adaptabilité, ambition, amitié, attraction, bien-être, calme, cauchemars, chance, colère, compassion, confiance en soi, défense, désir (sexuel ou non), détermination, dévouement, émotions, endurance, énergie, équilibre, faveurs, fertilité, fidélité, foi, guérison, harmonie, imagination, loyauté, lumière, manifestation, météo (éclairs), négativité, objectifs, obscurité, optimisme, paix (pour l’attirer), passion, patience, peine de cœur, pouvoir (personnel), présage, protection, purification, questions judiciaires, réussite, sagesse, sexualité, stimulation (bonheur), travail onirique (se souvenir des rêves), travail sur soi, vérité, vie, visions.

Le mot de la fin…

Le grenat, quel que soit sa variété, est donc un atout majeur lorsque l’on souhaite se renforcer pour franchir des obstacles. Il nous aide tout autant à vaincre nos problèmes extérieurs comme à nous défaire de nos démons intérieurs pour nous élever spirituellement.

Pour conclure, selon Gérard Cazals, le message du grenat est le suivant : “Quand le corps et l’esprit sont unis, force et courage sont conjugués pour faire face aux épreuves de la vie. »

Je vous laisse méditer sur cela… Vous pouvez aussi consulter les précédents articles de ma série sur les pierres du mois.

A vendredi prochain pour un nouvel article, qui sera consacré à Freyja, une déesse nordique que j’affectionne particulièrement.

D’ici là, prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Sources

  • La Quintessence des Pierres, 56 pierres au cœur de notre vie” de Gérard Cazals
  • Encyclopédie des cristaux” de Judy Hall
  • « Le grand livre des correspondances » de Sandra Kynes
  • Le site France Minéraux
  • Le site de Mrs.Kuartz
  • Ma formation de Conseillère en Lithothérapie, ainsi que les connaissances que j’ai glané au fil des années
  • Article Wikipédia sur le Grenat
  • « Les pierres de notre bien-être, selon Hildegarde de Bingen » de Sophie Macheteau
  • Les photos proviennent du compte twitter @GeologyTime
Fav & Follow si vous avez aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.