Pierre du mois #6 – Avril : Le Diamant

Quand on pense aux pierres précieuses, il est difficile de ne pas penser au diamant. Synonyme de richesse, il se fait rare dans sa forme naturelle, il fascine, et tout au long de l’Histoire il a fait parler de lui.

Difficile également de ne pas penser à ce qu’il a coûté en vies humaines, en ressources, en conflits… Peut être est-ce d’ailleurs cela qui le rend aussi précieux… Et aujourd’hui je vais donc tâcher de rendre honneur à la pierre du mois d’Avril : le Diamant.

Petits diamants taillés disposés sur une surface jaunâtre
Diamants, par Bruno – via Pixabay
Avertissement : la lithothérapie ne peut remplacer un suivi médical ou psychologique professionnel. C'est une aide palliative, un soutien, mais en aucun cas un médicament ni un traitement miracle. De plus, les énergies des pierres sont subtiles et leur efficacité dépendant de notre propre énergie, les résultats ne peuvent être garantis ni égaux d'une personne à l'autre. Cette démarche doit être effectuée en toute conscience des limites de la lithothérapie et de nos propres limites.

Carte d’identité du Diamant

Composition chimique : C (carbone pur)

Dureté : 10

Système cristallin : cubique

Gisements / provenance : Afrique du Sud, Angola, Australie, Botswana, Brésil, Canada, Congo, États-Unis, Inde, Russie.

Couleur : Incolore, Jaune, Brun, Bleu pâle, Rose pâle, Noir, très rarement vert.

Signes du zodiaque : Bélier, Taureau, Lion, Vierge, Balance, Poissons

Numérologie : 5, 6, 33

Planètes / astres : Soleil, Mars, Vénus

Élément : Feu

Centres énergétiques (chakras) : tous (coronal pour le diamant blanc)

Le diamant est lié aux 60 années de mariage dans la tradition française. Dans l’industrie musicale, on remet le Disque de Diamant pour 500 000 disques vendus.

Origine & formation du Diamant

Matériau naturel le plus dur, le diamant est une forme métastable du carbone s’obtenant dans des conditions de température (entre 1 100 °C et 1 400 °C) et de pression extrêmes (entre 4,5 et 6 GPa) que l’on peut rencontrer à de grandes profondeurs (entre 150 et 1000 km dans la partie supérieure du manteau terrestre, mais pour la majorité des diamants, la cristallisation à lieu entre 150 et 200 km), et dans un environnement chimique particulier composé d’un bain silicaté à sulfures. Il faut 1 à 3,3 milliards d’années (ce qui correspond à 25 à 75% de l’âge de la Terre) aux diamants pour se former naturellement. Ensuite, ils sont remontés à la surface grâce au magma, via les cheminées naturelles lors d’éruptions volcaniques très profondes et puissantes. Une fois à la surface, les matériaux peuvent s’éroder et être répartis.

Dans une atmosphère neutre et sans oxygène, et en-dessous de 1700°C, le diamant devient graphite, tandis que dans l’air, il débute sa transformation à partir de 700°C. Son point d’ignition est situé entre 720 et 800°C dans l’oxygène pur et entre 850 et 1 000°C dans l’air ambiant.

Généralement composés de carbone provenant du manteau terrestre, certains diamants sont formés à partir de carbone d’origine organique, provenant d’organismes comme des algues, et enfoui dans le manteau par le mouvement des plaques tectoniques. Les diamants formés dans le manteau terrestres peuvent contenir des occlusions microscopiques d’olivine, de grenat ou d’omphacite, selon la composition de la roche qui les contenait. La plupart des diamants sont extraits de la kimberlite présente dans les régions les plus anciennes de la croûte continentale. On en trouve aussi dans les dépôts alluviaux et lacustres (dispersion par érosion).

Les couleurs du Diamant

Le diamant naturel peut être tout autant transparent qu’opaque, mais également en plusieurs teintes :

  • Rose : la teinte varie du rose pastel à du rose « framboise » profond. Ces diamants sont extrêmement rares, et proviennent essentiellement d’Australie.
  • Jaune : ces diamants sont extrêmement brillants et capturent les rayons du soleil. Il sont très prisés et les plus beaux d’entre eux proviennent d’Afrique du Sud.
  • Bleu : très rare, la teinte varie du bleu ciel au bleu profond de l’océan. Ces diamants proviennent majoritairement d’Afrique du Sud et d’Inde.
  • Vert : la teinte la plus rare et la plus recherchée. Elle peut varier de la menthe claire au vert prairie intense. On trouve ces diamants principalement en Afrique du Sud.
  • Orange : cette teinte va de l’orange clair à l’orange sanguine, et contient des nuances de brun, de jaune ou de rose. Ces diamants proviennent principalement de mines d’Afrique.
  • Gris : très rare et présentant une teinte argentée. On peut les confondre avec des diamants incolores.
  • Brun : cette teinte varie du champagne léger jusqu’au cognac profond. Ces diamants proviennent du sud de l’Afrique, de Sibérie et d’Australie.
  • Rouge : teinte extrêmement rare et précieuse. Ce sont en vérité des diamants roses particulièrement intense et colorés. Seuls des diamants rouges de très petite taille ont été extraits (quelques millimètres), le plus grand connu est le « Moussaieff Red shield » (un peu plus de 1g).
  • Pourpre : aussi très rare et précieuse, également de très petite taille. On trouve ces diamants principalement en Sibérie.
  • Violet : teinte très rare et pierres particulièrement petites – ne dépassent rarement un carat -, qui proviennent de la mine Argyle en Australie.
  • Olive : mélange de jaune et de vert, parfois avec une touche de brun ou de gris.

Toutes ces teintes sont classées en bijouterie selon leur intensité sous les appellations « fancy light« , « fancy« , « fancy intense« , ou « fancy vivid » (du moins intense au plus intense), suivi du nom de la couleur en anglais.

Un peu d’histoire

Le mot diamant vient du latin « diamas » (aimant, matière dure), qui lui-même dérive du grec ancien « adamas » (indomptable). On utilisait ce terme pour d’abord qualifier un « état d’âme indomptable« , puis il a servit à qualifier les métaux les plus solides, dans lesquels les dieux grecs auraient fait forger les armes et  instruments qu’on leur attribut. Ces termes ont donné le mot « adamantin« , ancien nom du diamant. On retrouve cette racine latine dans le mot anglo-saxon « diamond« .

Bien que les légendes prétendent que le diamant était exploité depuis 6000 ans en Inde, ce n’est qu’il y a 3000 ans qu’il a commencé à y être extrait, depuis des gisements alluvionnaires, en Inde, où il était appelé « fruit des étoiles » et passait pour provenir de sources sacrées. Précieux, d’une grande beauté et d’une extrême dureté, le diamant devient un symbole et ornement sacré important dans de nombreuses religions ou du mysticisme des cultures voisines : bouddhisme, hindouisme, mais aussi dans le jaïnisme et le lamaïsme tibétain.

Le diamant obtient son statut de pierre précieuse, en prenant de plus en plus de valeur, dans l’Antiquité, en Égypte, en Grèce et dans la Rome Antique. Par crainte d’en altérer les propriétés, le diamant est alors porté brut. En Chine et au Yémen, on utilisait déjà, 400 ans avant notre ère, les diamants pour tailler des outils en fer ou perforer des gemmes (pour en faire des perles).

Ce n’est qu’au milieu du XIe siècle que l’on commence à tailler le diamant en facettes, et au Moyen Âge puis à la Renaissance, on l’utilise même sous forme de poudre. Le diamant devient très recherché par la royauté et l’aristocratie, si bien qu’on le retrouve comme ornement sur les couronnes ou en pendentif et sur les objets représentant la loyauté. Si bien qu’en 1270, Louis IX crée des lois somptuaires pour réserver le diamant au seul souverain. Porté uniquement par les hommes jusqu’en 1477, quand l’archiduc d’Autriche, Maximilien Ier de Habsbourg, offre une bague de fiançailles ornée d’un diamant à Marie de Bourgogne. 

La composition du diamant est découverte au XVIIIe siècle, et on commence à le synthétiser au XXe siècle, le faisant ainsi devenir un matériau industriel (puisqu’il ne peut être rayé facilement et de par sa dureté, il sert à découper, notamment le calcaire dans les carrières). C’est la bijouterie française – notamment grâce à Gabrielle Chanel qui invente les bijoux fantaisie – qui a désacralisé le diamant et en a fait une pierre très prisée du grand public (notamment pour les bagues de fiançailles et alliances), quelle que soit sa couleur, avec ou sans inclusion.

Diamant verdâtre posé sur une surface rocheuse sombre
Diamant verdâtre – Vénézuéla – par Géry PARENT

Propriétés du Diamant

Le diamant symbolise la perfection et la pureté intacte. Il est associé à la foudre et au feu en particulier, mais aussi au soleil, à la lumière et à la vie. Il représente l’éternité et indestructibilité. Enfin, selon Platon, l’axe du monde serait formé de diamants. 

Sur le plan physique

Le diamant est réputé avoir des grandes propriétés curatives, et produit ses effets sur tous les organes. Il aide à fortifier le système musculaire, aide à maintenir une bonne santé sur le long terme, et participe à détoxifier l’organisme (notamment en aidant à combattre la formation de pierre dans le corps). Le diamant, aide également pour les problèmes oculaires, pour la cicatrisation et tempère les sexualités excessives…

Selon la médecine indienne, l’absorption de la poudre de diamant pur et sans défaut garantit force, énergie, beauté, longue vie et bonne santé, tandis que l’utilisation d’une poudre de diamant impure et/ou avec des défauts entraîne des effets néfastes. On conseille aussi de porter une bague en diamant vert pour faciliter l’accouchement.

Mais depuis l’Antiquité, c’est principalement en tant qu’anti-poison que le diamant est connu et reconnu. Pourtant, quand le Pape Clément VII est mort en 1534 après avoir été empoisonné à la poudre de diamant, la tendance s’est inversée, et on a commencé à l’utiliser comme poison (dans les fameuses bagues à poison).

Sur le plan psychique

Le diamant, par ses vibrations, entre en résonance avec le centré énergétique coronal (au sommet du crâne), et aligne ainsi les propres vibration du corps physique et celles du corps « éthérique ». Le diamant relie l’humain et les forces cosmiques, ainsi qu’à sa propre spiritualité, donnant accès aux énergies subtiles de l’univers. Cette pierre est donc recommandé pour les méditations cosmiques. 

Cette énergie favorise aussi l’harmonie : en nous-mêmes, d’abord, mais également avec les autres. Elle dissout les angoisses, les peur, le stress, les tensions, les blocages, et elle apaise le corps ainsi que l’esprit. Le diamant aide également à cicatriser les blessures morales, et à tempérer les excès, à donner du courage. Et il est un précieux allié pour tout ce qui touche à la transformation intérieure.

Le diamant aide aussi à développer les capacités liées à la voyance : clairvoyance, clairaudience, channeling, rêves prémonitoires,… Il aide à se relaxer, à méditer, ainsi qu’à nous reconnecter à nos souvenirs, notamment ceux de l’enfance. 

Enfin, le diamant est aussi une pierre de protection : on lui donnerait le pouvoir de rendre invincible, si bien que Napoléon en avait toujours un de bonne taille sur lui… Sans rendre réellement invincible, il est vrai que le diamant est capable de refléter les énergies négatives, c’est à dire qu’il les renvoie d’où elles viennent. Cela permet d’ailleurs de contrer les mauvais rêves. En outre, le diamant est absorbant : il émet autant qu’il reçoit, avec efficacité, de l’énergie.

Diamant octaèdre blanc sur fond noir
Diamant Octaèdre – Sierra Leone – Afrique (Museum of Natural History, Pittsburgh, Pennsylvania, USA)

Conseils divers

Bien plus que pour toute autre pierre, il convient de bien vérifier la provenance d’un diamant avant de le porter : puisqu’il reflète les énergies négatives, un diamant acquis malhonnêtement ou ayant causé de la souffrance risquerait d’être néfaste pour la personne qui le portera. De la même manière, une personne « mauvaise » qui portera un diamant verra son énergie négative retournée contre elle-même…

Il est également déconseillé de porter des diamants appartenant à quelqu’un d’autre, de même qu’une gemme de mauvaise qualité ou carrément synthétique.

Attention également aux appellations abusives concernant les diamants :

  • Le « diamant de Herkimer » est une variété de cristal de roche, très pur, qui provient de la mine de Herkimer aux États-Unis
  • Le « diamant d’alumine » désigne le corindon synthétique
  • Le « diamant noir du Nevada » et le « diamant d’Alaska » désigne l’hématite noire
  • Le « diamant du Nevada » désigne l’obsidienne décolorée
  • Le « diamant alpin » ou « diamant de Pennsylvanie » désigne la pyrite
  • Le zircon est parfois appelé « diamant de Ceylan » (s’il est incolore) ou « diamant de Matura » (s’il est décoloré)
  • On désigne aussi de nombreux quartz sous les appellations : « diamant de Bohême », « diamant de Briançon », « diamant de Brighton », « diamant de Bristol », « diamant de Buxton », « diamant de Hawaï », « diamant irlandais », « diamant mexicain », « diamant occidental », « diamant Marmorosch », « diamant d’Alaska », « diamant du Brésil » (cristal de roche), « diamant d’Alençon », « diamant allemand » (quartz fumé), « diamant d’Arkansas » (quartz appelé aussi « Horatio Diamond »), « diamant du Colorado » (quartz fumé transparent), « diamant du Dauphiné », « diamant de Rennes » (quartz hyalin).

Quant aux intentions liées au diamant en sorcellerie, en voici la liste : amour (diamant rose), beauté, bonté, cauchemars, chance, clairaudience, clairvoyance, clarté (diamant blanc), confiance (générale & en soi), conscience, courage, défis, désir, destinée, dévouement, enchantement, encouragement, énergie, famille, fidélité, foi, force, guérison, harmonie (diamant rose), inimité, innocence (diamant bleu), justice, magie, météo (éclaires), paix (diamant bleu), peur, problèmes mentaux, protection, pureté, purification, réconciliation, relations amoureuses (surtout diamant rose), richesse, sommeil, soutien (diamant blanc), spiritualité, stress (diamant rose), tristesse, vérité, visions.

Associé, de par sa rareté et sa valeur, à la richesse, le diamant est aussi une pierre idéale pour la manifestation d’abondance.

Quant à son entretien, l’avantage du diamant est qu’il ne s’abîme pas aisément, il peut donc se porter tous les jours sans crainte des frottements et des chocs. Il supporte tous les types de purification (eau, sel, encens, terre) et n’a pas besoin d’être rechargé (mais si vous y tenez : soleil ou amas de cristal de roche).

Le mot de la fin…

Depuis l’Antiquité, le diamant est un symbole de pureté et d’amour, capable d’intensifier les liens amoureux, de resserrer les relations. Amplifiant l’énergie et intensifiant le pouvoir de guérison des autres pierres, le diamant apporte la lumière.

Impitoyable, le diamant purifie tout ce qui voile notre éclat intérieur, et répare notre aura, incitant l’âme à briller et facilitant notre évolution spirituelle.

Je vous laisse méditer sur cela… Vous pouvez aussi consulter les précédents articles de ma série sur les pierres du mois.

A vendredi prochain pour un nouvel article, qui sera dédié à la présentation de la fête païenne de Beltane.

D’ici là, prenez soin de vous et que Mélusine vous garde…

Amélie la sorcière

Sources

  • Encyclopédie des cristaux” de Judy Hall
  • Le grand livre des correspondances” de Sandra Kynes
  • Le site France Minéraux
  • Article Wikipédia sur le Diamant
  • « Les pierres de notre bien-être, selon Hildegarde de Bingen » de Sophie Macheteau
Fav & Follow si vous avez aimé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.